Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : le blog attentiontravaux.suite
  • : Famille, lectures, humeur du jour.
  • Contact

  • bricol-girl

visiteurs

Archives

Articles Récents

24 mai 2007 4 24 /05 /mai /2007 06:52
tomates-en-terre.jpg                                                             
                                                          Les tomates en pleine terre.

 Ce sont les indications que Word affîche ce matin, tant de voyelles et consonnes, tant de pages pour finalement ne pas dire grand-chose. Tellement de lettres utilisées pour décrire avec plus ou moins de bonheur grandes joies et petites peines. Quel honneur pour les tomates que de se savoir référencées de la sorte et plus je pianote moins les chiffres sont exacts, comme dirait N°1 « Maintenant n’existe pas, tout bouge » Pas moyen d’arrêter le temps, pas possible de fuir vers une planète figée dans l’espace d’une seconde. Maminette a 7 mois aujourd’hui, le temps file, N°1 aura 11 ans le 1er juin, jour où il montera sur les planches, entre ces 2 dates une année de plus me sera tombée sur la tête. J’ai très mal vécu le passage à la soixantaine mais maintenant je m’en moque complètement. Certains matins j’ai 100 ans et d’autres je suis toujours le garçon manqué qui monte aux arbres, des hannetons plein les poches, ou bien la jeunette qui retrouve ses cousines au Pin de la Lègue, ivre de liberté, pratiquant l’Europe avant l’heure. Les joies du camping quand la corvée du quotidien est réservée aux adultes font des souvenirs toujours vivaces. Presque 800 000 caractères pour aboutir à des rencontres virtuelles ou pas, j’ai envie de dire « Merci monsieur Gutemberg » Ces petits signes, cabalistiques, pour ceux qui ne peuvent les déchiffrer m’auront permis de créer des liens, d’expulser ma mauvaise humeur, d’exprimer la joie de certains moments, de me moquer  parfois de Maky, quelque fois de vous distraire, de garder un contact avec Fille Unique et surtout de voir que j’étais capable de constance. Pas une fois je ne me suis dit « Ce matin je n’ai pas envie d’écrire » J’ai été heureuse de parler d’Odette, j’ai fait quelques portraits avec plaisir, ce sera une trace, un fil rouge que mes petits-enfants auront peut-être plaisir à tirer un jour.
L’agencement plus ou moins harmonieux de ces petites lettres me servent ce matin à me réjouir de la journée estivale qui se prépare, avec des mots choisis je peux dire que toute fatigue envolée, la journée sera bien remplie, lettres formant des mots, mots faisant des phrases, en voici une que je devrais employer plus souvent : « Je n’ai rien à dire alors j’arrête »

Partager cet article
Repost0

commentaires

L
Maminette a 7 mois, et mon poussin en aura 11 dans deux jours ...pppppfffff c'est pô juste du tout :-))les tomates de la famille Lu doivent être plantées ce we ..en principe !
Répondre
B
60 ans et tu grimpes aux arbres ben !
Répondre
B
63 ans et je peux encore grimper dans le cerisier.
F
Mab a retrouvé la grande forme, l’avait tel vraiment perdus ? J’ai eu l’impression d’un bilan avant l’annonce d’une fin de publication. De ses propos, de quoi faire une chanson, mais pour faire oublier Brel, cela pourrait se nommer la valse à 999 temps.
Répondre
B
Non pas de bilan c'est déprimant.
M
depuis que j'ai passé 55 ans je ne compte plus! j'ai l'âge que je veux selon les moments de la journée, c'est pratique!
Répondre
B
Pareil, 100 ans le matin mais une chanson, un livre, un épisode de Kamelot et hop c'est la cure de jouvence.
L
Oui le temps file sans se rendre compte .Ma dernière petite-fille fête ses un an aujourdh'ui . Pour ma part, je suis dans ma soixantième, je l'accepte assez mal, d'autant que je découvre avec amerturme, que je  ne pourrai hélas, ne plus exercer un certains nombres d'activités à cause d'une certaine dégénérescence osseuse pour laquelle j'ai juste à suivre un processus médical pour me trouver un peu soulagée .La médecine a certes fait des progrès, mais certaines maladies n'ont pas encore la faculté d'être beaucoup soulagées pour rendre la vie plus harmonieuse.Et dans ces conditions, on s'accroche davantage au temps qui est passé . mais c'est la vie !
Répondre
B
On ne peut plus faire certaines choses mais on accède à d'autres. Les douleurs sont le signe que l'on est vivant.