Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : le blog attentiontravaux.suite
  • : Famille, lectures, humeur du jour.
  • Contact

  • bricol-girl

visiteurs

Archives

Articles Récents

10 novembre 2007 6 10 /11 /novembre /2007 06:12
babette.jpg

 

Tante Babette prit une profonde inspiration et le subtil mélange du sucre et de la vanille fit son effet. Tel un kaléidoscope sa mémoire bouscula la chronologie et la régression mentale put commencer. Ce parfum de biscuits en train de cuire Babette l’avait senti avant de pénétrer dans l’arène, face au lion qui allait la dévorer et faire un festin de sa chair. César n’avait pas levé le pouce. Toutes les tantes  Babette de la famille sont de fines cuisinières, leur destin étroitement lié aux diverses recettes parvenues jusqu’à nous. Telle cette Babette, sœur cachée de Jeanne la Pucelle qui au pied du bûcher inventa les délicieux « pieds de cochon grillés au feu de bois » que nous dégustons chaque année au mois de mai. Une autre tante Babette par sa correspondance venue du Danemark où elle s’était exilée afin de fuir la Commune, nous conte quel grandiose festin elle élabora. Festin destiné à réveiller les papilles engourdies  d’austères protestants. Une autre Babette déguisée en soldat donna bien du fil à retordre aux Allemands pendant la guerre, elle revint d'une mission en Angleterre avec la recette d’un gâteau, le« Senvatenguerre » que nous dégustons à sa mémoire chaque 6 juin. La dernière Tante Babette passa toute sa vie au chevet d’un certain Marcel à lui confectionner des madeleines pendant qu’il noircissait des pages et des pages  de mots compliqués.

Est-ce une fatalité pour notre famille que de tous temps il y ait eu des tantes Babette, blondes comme des petits Lu, douces comme de la brioche, fondante comme du caramel mais dotée d’une personnalité digne d’ héroïnes de roman. Que nous réserve la petite Babette qui du haut de ses 3 ans joue déjà à la dînette et prépare des décoctions d’une couleur changeante comme ses yeux. Nos Babette seraient-elles un peu sorcière ?

Ceci est ma participation à la consigne 57 de Coumarine. Vous pouvez lire  les textes des  autres participants  ici :
Paroles Plurielles.



Partager cet article
Repost0

commentaires

loula 10/11/2007 23:10

voilà que tu fais comme Proust..... tu fais intervenir les madeleines dans ton texte...Ton texte est trè succulent et me donne envie d'odeur de madeleines...Bon dimanche Mab

bricol-girl 12/11/2007 09:20

C'est du "cuit" maison.

Phélycitée 10/11/2007 19:38

Pas évident d'arriver aux comnentaires chez over-blog aujourd'hui. Le Festin de Babette est un de mes films préféré.

bricol-girl 12/11/2007 09:19

J'ai aimé le film avant de lire la nouvelle de Karen Blixen, pas déçue en tous cas. Over-blog fatigue en ce moment!

patriarch 10/11/2007 18:02

La Madeleine, ça je connais, elle est de chez moi ,Commercy ! Ce que j'ai pu en manger .Bonne soirée chez vous.

bricol-girl 12/11/2007 09:18

Les meilleures!

Fleur de Lys 10/11/2007 11:46

Une grande reconnaissance aux Babettes qui ont traversé nos vies.  Nos papilles gustatives ne peuvent oublier leurs arts culinaires.  À leur festin elles nous conviaient, à leur festin elles nous régalaient.  Voici le  repas préparé par une certaine Babette expatrié dans un pays nordique; soupe de tortue géante, blinis au caviar, cailles en sarcophage, gâteau aux raisins et figues mûres.  Bon appétit.

bricol-girl 12/11/2007 09:18

Stop je n'ai plus faim!

champagne 10/11/2007 11:19

delicieuse histoirej'ai toujours aimé ces écritures plurielles, elles  ouvrent les fênetres de notre imagination...Bonne fin de semaine

bricol-girl 12/11/2007 09:17

C'est vrai que c'est un exercice excitant. Bonne semaine.