Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : le blog attentiontravaux.suite
  • : Famille, lectures, humeur du jour.
  • Contact

  • bricol-girl

visiteurs

Archives

Articles Récents

21 août 2008 4 21 /08 /août /2008 07:50


Le café refroidit, mes doigts font grève, le clavier est presque silencieux, je n’ai toujours pas de titre donc pas quoi vous entretenir de ma vie palpitante. Neurones au point zéro parce qu’il y a des sujets que je préfère éviter, accident d’avion, soldats qui ne reverront jamais leur famille, ne pas dévoiler tout de suite l’identité des blogueurs que je vais rencontrer les prochains jours, histoire de taquiner Heure-bleue et Plume. Ah peut-être un indice tout de même, celle qui va venir la semaine prochaine  est une conteuse née.

Cette fois-çi je n’ai pas parlé avec Fille Unique de cette future rencontre, surtout qu’à Noël elle m’avait dit « Bon cette année tu rencontres Fauvette » mais l’année  n’est pas finie et septembre ou octobre à Paris réserve souvent de belles journées.

Un peu de météo…il semblerait que mon village aux confins du sud Seine et Marne bénéficie actuellement d’un micro climat, quand il pleut à Fontainebleau (25 kms) tous les 3 jours ici nous attendons la pluie en vain, des nuages magnifiques, un ciel apocalyptique parfois, mais de gouttes point !

Le raisin prend une belle couleur violette, les tomates ont mis leur voilette de coquettes mais ne rougissent pas beaucoup, un troisième bambou vient de sortir de terre, la grosse blonde paresseuse, c’est le nom de nos salades étale ses feuilles craquantes, quant à l’hibiscus géant de Pomponette il croule sous les boutons…


Partager cet article
Repost0

commentaires

L
Un billet bien sympa, l'air de rien...
Répondre
M
Des petits riens  bons ou mauvais qui font en fait notre quotidien.
Répondre
C
je m'interroge, je ne vois absolument pas de qui tu parles....
Répondre
F
Rien à dire, rien à dire, est-ce que j'ai une gueule à ne rien dire. Vous pouvez répétez cette phrase avec la gouaille d'Arletty dans Hôtel du Nord, « Atmosphère, atmosphère, est-ce que j'ai une gueule d'atmosphère.»
Répondre
R
Moi non plus je ne trouve pas les mots ce matin.Alors simplement je te dis merci de traduire si bien pour nous.Bisous du coeur chère Mab.Des photos de tes bambous seraient les bienvenues (mais non je ne me moque pas !) rire...Marie-Ange
Répondre