Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : le blog attentiontravaux.suite
  • : Famille, lectures, humeur du jour.
  • Contact

  • bricol-girl

visiteurs

Archives

Articles Récents

14 octobre 2008 2 14 /10 /octobre /2008 08:59


Voici le livre de Coumarine, celui qui fait  couler beaucoup d'encre au sein de sa famille, pourtant, point de secrets sulfureux dans ses pages qui « montent »  les souvenirs comme des mailles, le tricot ainsi obtenu est loin de laisser quiconque indifférent, à chacun le plaisir de découvrir ce petit livre par le format mais lourd comme les non-dit des familles.

En retard ce matin pour poser ma petite pierre sur l'édifice de la bloguerie, la faute à la pleine lune, à Maky un peu enrhumé, d'où trop de clarté dans la chambre, trop de respiration bruyante, un cachet pris bien trop tard et  voici que le jour s'est levé bien avant moi. Passionnant n'est-ce pas ????

Pour le reste vous savez tout, une journée d'été aux couleurs estivales encore hier, la crise...Est-ce un effet de la-dite mais  en allant à Paris (oui oui encore !) personne sur l'autoroute, à tel point que plusieurs fois je me suis demandée si les frêres Bogdanof, les gentils farceurs de la science, ne m'avaient pas fait le coup de la 4 ème dimension !

Partager cet article
Repost0

commentaires

C
merci Mab...tout simplement merciJe t'embrasse, je vois désormais ton gentil sourire devant moi
Répondre
F
Elle a bien fait de l'écrire, elle le portait, il le fallait... Mais quel dommage ces réactions familiales.Ah c'est la pleine lune ? Je n'ai pas fait attention ! Encore une balade parisienne, c'est bien tu nous apportes le soleil !
Répondre
L
une maille à l'endroit, une maille à l'envers !!mon ouvrage est différent.. mais je ne suis pas Coumarine..je passais dire bonjour...
Répondre
R
Contente de te lire.Cette impression parfois de se retrouver hors du temps ...Mais tu es là et c'est bien ...BisousMarie-Ange
Répondre
S
tu en as de la chance, dans ta dimension, d'avoir du soleil, ici, c'est gris...
Répondre