Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : le blog attentiontravaux.suite
  • : Famille, lectures, humeur du jour.
  • Contact

  • bricol-girl

visiteurs

Archives

Articles Récents

13 novembre 2008 4 13 /11 /novembre /2008 07:44


Il est jaune et blanc, neuf, craque un peu quand on l'ouvre et  dégage un parfum que je n'ai pas oublié malgré les années, le livre de grammaire que l'on nous a distribué à une rentrée en primaire. Jamais je n'ai retrouvé cette odeur mais ma mémoire olfactive s'en souvient encore. Mélange de colle, papier et encre d'imprimerie, j'adorais ce livre même si la grammaire ne m'aimait pas.

Poussière et vieux papiers, les albums de Spirou gardent encore bien cachés entre leurs pages détachées l'odeur des Histoires de l'Oncle Paul, histoires vraies bien sûr racontées par  un fumeur de pipe. Qui oserait de nos jour donner un tel exemple aux enfants. Est-ce pour cela que j'ai toujours aimé l'odeur douçâtre du tabac à pipe?

Lorsque j'ouvre les tiroirs de l'enfilade de Bonne-maman les parfums de la cuisine de la vielle maison d'Olonzac me sautent au cœur, indéfinissables senteurs, chocolat, vanille, papier sulfurisé, élastique, images, bout de tout et de rien, elle gardait pour nous tout au long de l'année ces petits n'importe quoi pour nos vacances. J'ai aussi un tiroir plein de riens pour mes petits. Sont-ils trop gâtés pour n'y voir qu'un tas de fouillis inutile ? Tout est dédaigné sauf les morceaux de ficelle. Arthur adore la ficelle !

Un jour je me souviendrai peut-être avec nostalgie de la puanteur qui envahit nos rues à cette saison, la pulpe de betterave, dès le mois de septembre « la campagne » commence  et avec elle son défilé incessant de camions chargés du sucre en devenir, mais avant de finir dans le café ou le thé, les étapes de transformation passent par la case « pulpe » et ça c'est une vraie nuisance pour les nez délicats.

Partager cet article
Repost0

commentaires

M
bizarre en lisant ton com, je sens l'odeur de pulpe de betterave, comme tu dis qui embaumait si l'on peut dire toute la campagne picarde entre septembre et décembre, ma grand-mère logeait même des ouvriers qui venaient spécialement pendant la campagne et l'odeur s'imprégnait dans leur chambre. Ah ! souvenirs souvenirs d'hier ou plus exactement d'avant hier.à bientôt
Répondre
A
C'est fou ce que l'odorat peut nous rappeller ... j'ai parfois du mal à me souvenir des visages ou des lieux, bien que dotée d'une bonne mémoire visuelle, alors que les parfums me ramènent aussi bien à mon enfance, qu'à des souvenirs plus proches, mais toujours agréables ...
Répondre
M
Ah, les livres d'enfance pliens de nostalgie :)
Répondre
J
Spirou ? ..... ça fait très marsupilami .... Qui a copié sur qui ?? ;-)))
Répondre
F
Les anciennes odeurs font appel à notre mémoire olfactive.  Impossible d'oublier l'odeur des gommes à effacer ainsi que les livres tout neuf les premiers jours de classe à la petite école.  Et la maîtresse d'école qui sentait bon l'Eau de Floride, inoubliable.  À la maison, les bonnes odeurs de plats cuisinés sont toujours présentes dans ma mémoire, car c'était l'annonce de quelque chose de bien délicieux à venir.Dans votre tiroir que vous nommez le "plein de rien" (joli quand même), au Québec c'est un tiroir à cossins.**Cossins : québécisme pour objets sans valeur, babioles
Répondre