Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : le blog attentiontravaux.suite
  • : Famille, lectures, humeur du jour.
  • Contact

  • bricol-girl

visiteurs

Archives

Articles Récents

22 juin 2009 1 22 /06 /juin /2009 06:08

Si l’été était bien là pour 3 mois je n’aurais pas de valse hésitation entre les couettes d’hiver, celles d’été, le simple drap de dessus et le dessus de lit affreux, que je cache, mais tellement douillet.

Dans une chambre mansardée, au soleil toute la journée, on peut facilement se coucher dans une fournaise, s’endormir avec la fraîcheur de la rivière, être réveillés par un petit air plus que frisquet à minuit et fermer la fenêtre au petit matin.

D’où la nécessité impérieuse d’avoir toujours à portée de mains de quoi parer à tous les cas de figure.

Des années que sur la rampe d’escalier, pendant les mois d’été, s’étalent en couches succesives les diverses couettes et plus.

Et je ne parle pas de la chambre des garçons qui le matin ressemble à un champ de bataille avec un Henri qui veut du poids sur lui, un Arthur qui a toujours trop chaud mais qui dort la tête enfermée dans un drap pour faire barrage aux terreurs nocturnes, un Victor...non lui, pas de problème, la tête sur l'oreiller, froid ou chaud, aucune importance et Eugénie, qui ne saurait dormir sans sa "bubulette"  indispensable à son bien être.

Ça suffit maintenant. J’ai mesuré, cogité, il me faut un coffre pour ranger tout ça.

Les garages, outre le fait d’abriter les voitures, servent aussi de réserve pour les planches de toutes sortes et j’y ai trouvé mon bonheur, pas celui de Maky, de quoi lui fournir le matériel pour que de bon cœur et de bonne humeur il scie, visse et me livre le coffre indispensable qui sera peint, agrémenté de pochoirs et de coussins.

Canicule, froid, tièdeur, vent léger ou tempête, je ne crains plus rien pour cet été, toutes les possibilités de se couvrir ou découvrir seront dans le coffre.

Partager cet article
Repost0

commentaires

C
enfin ! je peux te lire ! et bien je suis comme Henri : j'aime le poids de la couette, mais les couvertures polaires sont super pratiques et ça tient rien comme place !
Répondre
P
Quel homme parfait !
Répondre
S
ici, c'est pareil, on n'ose pas se démunir des couettes. Il fait soleil mais je renonce à mettre un pied dehors : un vent qui ressemble à une bise d'hiver me gèle les pieds.
Répondre
F
Toi tu es une femme de décisions !Bonne idée le coffre, allez Maky au boulot !
Répondre
M
J'aurais bien remis la couette moi cette nuit tellement il faisait frisquet! Oui mais voilà pas de Maky pour me faire un joli coffre facilement accessible! Du coup des couettes qui sont rangées dans des housses sous vide pour que ça tienne moins de place, en haut du placard!
Répondre