Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : le blog attentiontravaux.suite
  • : Famille, lectures, humeur du jour.
  • Contact

  • bricol-girl

visiteurs

Archives

Articles Récents

29 juillet 2009 3 29 /07 /juillet /2009 05:59
                                        La Nouvelle 1946

Je viens de lire des blogs qui parlent de Port La Nouvelle et la machine à souvenirs se met en marche.
 Les vacances avec Fille-Unique, la caravane de papa, le camping du Cap du Roc, les plages immenses sur lesquelles on arrivait en voiture, les imprudents qui roulaient trop près de l’eau et s’ensablaient pour le plus grand plaisir des initiés, le manège, le soir après dîner et quelque fois (souvent) le vent du nord qui transformait le sable fin en piqures aiguilles sur les jambes.

La Nouvelle c’était aussi et surtout la jeunesse de maman et si elle était encore là je suis certaine qu’elle m’aurait fait un petit papier, comme elle disait, pour le blog.

Elle aurait décrit La Nouvelle (nous n’avons jamais mis le Port devant), celle de Charles Trénet et du vieux piano de la plage, elle aurait parlé des « baraquettes », de la Réserve où elle allait danser, des flamants roses et des salins du midi. Elle aurait raconté comment j’ai failli me noyer sous yeux alors qu’elle bavardait avec son amie Simone.

La Nouvelle c’est une tranche de vie pour nous tous, révolue mais toujours là.
Trop tard pour que maman nous fasse son papier.

Pour la petite hisoire et les cousins qui me lisent (ceux de Carcassonne), la natte que maman a sur la tête est celle faite avec les cheveux de leur grand-mère, cheveux coupés quand elle a eu la typhoïde, dont elle s'est sortie victorieuse. (Rien ne se perd)
Pour les couturières, le maillot est du fait main, peur de rien Pomponette.

Inutile de préciser que c'est la seule fois où vous me verrez en maillot.

Partager cet article
Repost0

commentaires

S
Nous disons "PLN", mais je trouve cet endroit très préservé du temps qui passe, parce que c'est une vraie bourgade et non une station poussée artificiellement. En revanche, comme le remarquent bien des personnes, les vacanciers avaient une élégance qui s'est un peu perdue, et dont témoigne cette émouvante photo.On va encore en voiture sur la plage "sauvage". La dernière tempête a malheureusement beaucoup abimé l'ïle de Sainte-Lucie, où on ne compte plus les arbres arrachés, mais les marais salins tiennent le coup et on y promène toujours les chiens à la fraîche.
Répondre
M
Et quel maillot de bain décoletté !!!
Répondre
F
C'est marrant, tu avais la même bouille que ta petite-fille... (ou l'inverse ?)
Répondre
L
Merci de nous faire partager cette belle image et les souvenirs qui vont avec...
Répondre
P
ah les souvenirs !!!! Ils sont toujours là !Bonne soirée chez vous.
Répondre