Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : le blog attentiontravaux.suite
  • : Famille, lectures, humeur du jour.
  • Contact

  • bricol-girl

visiteurs

Archives

Articles Récents

15 décembre 2006 5 15 /12 /décembre /2006 07:18

Toutes les 3 semaines environ,  notre amie Perfecta, la bien nommée, nous convie toutes les trois, Pomponette, Sister et moi, chauffeur de ces dames, pour un somptueux goûter. Luxe, raffinement et  gaieté présideront cette après-midi joyeuse.

 

Nous partons vers 15h, les bras chargés de plantes à repiquer, (Pomponette et Perfecta sont des jardinières savantes, elles parlent en latin),  et de  magazines à échanger. Durant  le court trajet l’interrogation muette mais essentielle « que nous aura t-elle fait et qui ira direct sur les hanches ? » occupe nos pensées.

 

Pour planter le décor sachez que la maison est parfaite dans un village plein de charme, jardin parfait abrité par de hauts murs. Nous sonnons et dès que la porte s’ouvre le moral en prend un coup, nous sommes moches, ternes et éteintes, Perfecta est lumineuse de plus elle possède les jambes de Gary Cooper parfaites pour le pantalon hyper bien coupé évidemment.

 

Embrassades, cris, Perfecta est une extravertie à la gestuelle digne du mime Marceau et des comédiens français réunis, exclamations et commentaires sur la météo : trop chaud pour rester dehors, trop de vent ou bien il pleut et direction le salon où en hiver brûle un magnifique feu de cheminée, qui bien évidement ne fait ni cendres ni saletés devant l’âtre. Manteaux, imperméables, et accessoires disparaissent comme par enchantement.

 

Dans le salon tout n’est qu’harmonie de couleurs, décoration pensée dans les moindres détails, tableaux et bibelots « pile poil » aux bons endroits même les  enfants et petits-enfants dans les cadres à photos  ressemblent à des gravures de mode. L’ambiance est chaleureuse, tour d’horizon des petits évènements qui ont pimentés nos journées, potins sur les célébrités du moment, considérations de la plus haute importance sur la coiffure, le visagiste local, le monde et la vie en général.

 

Je hume discrètement, mais d’effluves du goûter point.

 

Chez Perfecta pas de thé pris à la sauvette un quart de fesse posé sur le canapé, pas de tasse ébréchée en équilibre précaire sur une table basse encombrée, non, chez Perfecta le thé est une chose sérieuse qui se déguste à la salle à manger, bien installées autour d’une table dressée avec art ; joli service, linge de maison assorti, fleurs et décoration, le plaisir des yeux avant celui des papilles.

 

De petites médisances en fous rires le moment tant attendu arrive, nos yeux brillent autant que vaisselle et argenterie et les assiettes se remplissent : chacune peut être assurée qu’elle aura sa « douceur » préférée. ..

 

Tartes aux fruits rouges, recette de madame Figaro, inaugurée pour nous, gâteau au chocolat, à se damner ou comble du bonheur le fameux café liégeois   dont elle garde jalousement la recette, sur ce coup-là Perfecta est une garce…Ah! j’allais oublier, pas de thé en sachet non plus.

 

Pour résumer : un pur moment de bonheur. Mais, car il y un a mais,  toute cette perfection me montre à quel point je dois progresser pour atteindre un niveau  sinon équivalent du moins tenter d’en approcher  et je me dis que même essayer relève de  « mission impossible » et de l’ascension de l’Annapurna.

 

J’ai eu beau m’exercer tout l’été à la confection des cafés liégeois, je suis toujours aussi nulle, pour le goût c’était presque ça mais la présentation va demander encore des décennies d’effort et d’entraînement acharnés. Ma chantilly semble sortir d’un tube de dentifrice, mes coupes sont trop petites, le caramel trop sucré, le temps de servir c’est à moitié fondu, bref, rien ne va. C’est tout simplement désespérant ces goûters du lundi, et à la limite du masochisme que de s’imposer pareille épreuve…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

F
J'en salive à imaginer la belle après-midi. N'essaie pas d'être parfaite dans tous les domaines, profite juste de la perfection des autres :-)
Répondre
B
C'est bien ce que je fais car la lutte est inégale
L
je suis un peu comme ça! quand je n'ai pas trop de monde , j'adore cuisiner c'est un don de ma maman. et tu as raison le plaisir des eyux avant de gouter c'est très important! bisous
Répondre
B
A sa table tu ferais des photos digne d'un livre de cuisine
O
Finalement le web - et la blogosphère - c'est comme la langue d'Esope, la meilleure et la pire chose au monde ! Cela permet de rêver assis sur son fauteuil, et de s'ouvrir à ce qui se passe ailleurs, et cela permet de se morfondre en se demandant comment font ceux-là qui ont atteint l'image de la perfection qui nous ferait rêver. Envie quand tu nous taraudes !
Répondre
B
Perfection qui nous fait cauchemarder plutôt que révéer, non je plaisante.
S
premier passage sur ton espace
Répondre
B
Merci de ton passage mais je ne peux pas aller chez toi
L
j'ai une amie comme ça, et je n'ose pas lui rendre ses invitations à dîner, je ne me sens pas à la hauteur...
Répondre
B
Pareil c'est un vrai casse tête.