Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : le blog attentiontravaux.suite
  • : Famille, lectures, humeur du jour.
  • Contact

  • bricol-girl

visiteurs

Archives

Articles Récents

27 janvier 2007 6 27 /01 /janvier /2007 07:12

Mab te rends-tu compte de ton bonheur ? As-tu conscience de ta chance ? Descends de ton nuage tu sais que ça ne va pas durer, garde bien présent à l’esprit que les journées sans nouvelles reviendront. Oui d’accord mais en attendant je déguste, et comme un petit rien me suffit je comptabilise : En une semaine 3 commentaires, 4 coup de fils, 3 photos si ce n’est pas le bonheur ça y ressemble étrangement et en plus la voix était gaie, à moins que j’ai perdu la notice de décryptage je sens que que tout va bien là-bas, je sais que les problèmes ne se sont pas envolés miraculeusement, mais le moral est là.

 

Quand Fille Unique va bien Mab va très très bien, elle déborde d’énergie, passe l’aspirateur, se saisit des pinceaux, mène tambour battant les finitions des travaux, marche d’un pas vif et décidé, accepterait même un peu de neige avec un « presque sourire »

 

Tout cela ne serait pas si Mab avait eu plusieurs enfants, elle ne focaliserait sur une seule, c’est sans doute lourd à porter pour l’unique objet de son amour maternel et Mab y voit peut-être une explication à cette famille nombreuse qui grandit à 300kms.

 

Comme Mab n’est pas 100% pur sucre elle ne peut s’empêcher de se dire en pensant à Elle « Tu verras quand la petite doucette aura 20 ans et qu’elle aura autre chose à faire que de donner des nouvelles ! tu verras quand pour elle ce sera « les copains d’abord », tu verras comme c’est agaçant les jours « sans » et tu le prendras encore moins bien que moi car tu seras moins jeune.

 

Mais comme d’un autre côté je ne veux que son bonheur je souhaite que cela n’arrive pas, pas si méchante Mab en fin de compte.

 

Malgré tout quelques petites contrariétés hier, Mossieur l’administrateur débloque complètement hier c’était avec une heure d’avance, 18h30 au lieu de 19h30, pas pu répondre aux commentaires, de guerre lasse je suis allée faire un tour ailleurs, j’aurais mieux fait de m’abstenir ainsi je n’aurais pas appris que M’ame Bérangère nous laissait lâchement tomber, fini les descriptions si vivantes de ces voyages, fini son humour décapant, fini ces phrases ciselées au laser, fini le mot juste qui résume en quelques syllabes une situation cocasse, fini le plaisir du dépaysement tout en restant derrière son clavier, Bérangère c’est un coup bas ça où je ne m’y connais pas.

 

C’est la saison qui veut ça sans doute car les blogues ferment à tour de bras en ce moment, j’espère que ce n’est pas contagieux.

 

Hier nous avons regardé grâce à Cerisette un film anglais extra, un vrai régal « Calendar girls » je ne sais pas quelles critiques il a eu à sa sortie mais moi je lui mets ++++.

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

B
Moi aussi, je me focalise... mais comme dit Liaht, j'en aurais trois, ça serait trois enfants uniques !
Répondre
B
Je pense ausi que chacun est unique.
P
Et je pense que jusqu'à la fin ce sera comme ça, on est maman à vie.
Répondre
F
Super film les Calendar girls, j\\\'avais beaucoup ri !! Pans encore d\\\'enfant qui en donnent pasdes nouvelles mais je sais que plus tard je serai tentée de les pister (comme je les ai pisté pendant les récrés de maternelle ent zyeutant dans la cour quand j\\\'avais l\\\'occasion..!) Et j\\\'ai vu mes parents complètement démontés lorsqu\\\'une de leurs 4 filles fait la morte... comme Liaht, je pense qu\\\'on a autant d\\\'enfant unique. Pas comme si on disait "pas grave, j\\\'en ai encore de rechange" !! Je souhaite que les miens deviennent autonomes affectivement qu\\\'ils arrivent à vivre loin de moi mais qu\\\'ils continuent à m\\\'autoriser à les appeler "poussinou", "roudoudou" ou "moncoeur-en-sucre"...
Répondre
B
Je n'ai jamais pisté en maternelle, ni à la fac, tiens j'aurais dû. pour les petits mots doux on a toujours le droit.
M
Reviens chez Blogger en version 2.Tu pourras expliquer à Anitta comment ça marche !Je suis également déçu que Bérangère jette l'éponge, mais c'est ainsi...
Répondre
B
C'est vrai qu'Anitta aurait grand besoin de mes lumières...
O
Comme tes autres commentateurs, je pense que le nombre d'enfants ne change rien à l'émoi. Peut-être même que plus d'enfants, fait plus d'angoisses superposées, au lieu de dissoudre celle de base. Cela dépend certainement plus du caractère et des circonstances.Et ton billet, me fait penser à ma propre mère, même s'il y a un décalage de génération, elle a vu ses trois enfants s'éparpiller, pour ma part, je le regrette, je ne sais plus comment revenir, je ne me vois vraiment pas revenir, mais je trouve ça cruel (je n'ai pas trouvé d'autre mot), et cela me serre le coeur pour elle, moi qui suis aussi une mère, je ne sais pas si j'aimerais garder mes enfants près de moi (l'un d'entre eux risquant de le faire à vie, car il y a de grands risques qu'il ne sera jamais autonome, et ça, oui, je le regrette, parce que ce n'est pas une vie non plus). Et pour les blogues qui ferment, je suis aussi d'accord avec toi, ça fait toujours un pincement au coeur, on voudrait que ceux que l'on aime continuent encore et toujours, c'est un peu égoïste, ça nous arrivera peut-être de ne plus pouvoir continuer, mais on a envie de soupirer et de pleurer leur fermeture, ils nous manquent terriblement.
Répondre
B
Justement maky se demandait quand et pourquoi cet exil, je lui ai dit que cela ne nous regardait pas. La normalité veut que les enfants partent, c'est bien pour eux quand c'est possible ce qui n'est pas toujours le cas. Je comprends tes regrets pour ton fils.