Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : le blog attentiontravaux.suite
  • : Famille, lectures, humeur du jour.
  • Contact

  • bricol-girl

visiteurs

Archives

Articles Récents

7 avril 2007 6 07 /04 /avril /2007 08:09

-« Et surtout surveillez bien votre petit frère, à 5 h vous revenez, les sandwichs sont dans le sac à dos, pas de bétises avec les copains et ne laissez pas les vélos n’importe où, allez bisous et amusez-vous bien. »
Si « on serait » dans les années 50, si les routes n’étaient pas encombrées de chauffards, si des malades n’enlevaient pas les enfants, si, si, si  et bien mes petits pourraient aller se promener seuls, partir avec des copains, aller jouer au foot au stade qui est très prés de la maison, ils pourraient aller à la pêche sans avoir besoin d’une surveillance constante, ils pourraient avoir une enfance faite de liberté, une enfance comme j’ai eu quand j’étais en vacances chez mes grands-parents, je pouvais disparaître des heures sans que le plan Amber ne soit déclanché, je pouvais cavaler le soir dans les rues mal éclairées, pas de crainte il y avait toujours le clan des veuves assises devant la porte profitant d’une fraîcheur relative toujours promptes à nous gronder si nécessaire. Si la pollution n’existait pas ils pourraient se baigner dans la rivière qui est à 50 m de la maison, mais tout cela était dans une autre vie, avant que la souris ne serve à cliquer, c’était du temps où le goûter se composait d’une tartine de beurre avec de la confiture, c’était le temps de mon enfance, je l’idéalise sans doute, les souvenirs embellissent toujours la réalité mais l’impression de liberté que nous éprouvions sur nos vélos était grisante, les voitures rares et les vacances avaient le goût des bonbons collants de la vieille épicière.
Si « on serait » comme disent les enfants dans les années 50 ce serait la guerre des boutons et « si j’aurais su j’aurais pas venu » alors acceptons ces quelques contraintes et profitons de ce que le nouveau siècle nous offre : une promenade dans les rochers avec un grand-père encore gaillard,  une technologie dispensatrice de beaucoup de plaisirs, des notions de diététiques pas inutiles, un parc d’attractions parfait pour de jeunes enfants, un DVD d’Oliver Twist, dont je n’envie pas la jeunesse, des cloches qui seront sans doute très généreuses, ainsi va la vie d’aujourd’hui avec ses bons mauvais côtés.

Finalement ils ont regardé Rocky IV dans la matiné, très triste, Appolo est mort…Je sens que vous ne saisissez pas le dramatique de la chose, moi non plus.

Partager cet article
Repost0

commentaires

L
Comme je te rejoins...je me demande même parfois si ma fille, quand elle aura l'âge, pourra aller chercher le pain...et puis je me dis aussi que la peur n'évite pas le danger...qui vivra verra.
Répondre
B
Soyons fatalistes mais vigilants quand même.
P
Autre époque, autre moeurs. Je disposais aussi de bcp de liberté que je mettais à profit pour faire bcp de bêtises. Ils ne feront pas les mêmes mais ils en feront malgré tous les précautions que nous prenons.
Répondre
B
Alors tant mieux s'ils font des bêtises, c'est la norme quand on est enfant.
R
Première fois sur ton blogue, j'ai bien aimé, je reviendrai.
Joyeuses Pâques.
D'une p'tite cousine du Québec, Canada.
Belle journée.
Répondre
B
Merci, reviens quand tu veux.
L
un vrai régal d'être en vacances par des temps pareils!!!
je sais d'accord avec toi... je pense que nos enfants vivent moins en sécurité que nous
 
Répondre
B
Les cloches vont passer tout à l'heure, encore une belle journée de vacances qui s'annonce.
C
mais c'est toujours le même qui bosse sur les photos?je pense qu'il aura droit a une cocotte en chocolat de plus!
Répondre
B
Toujours le même ma Coco, ne t'inquiète pas il a un statut particulier celui-là trop trop mignon.