Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : le blog attentiontravaux.suite
  • : Famille, lectures, humeur du jour.
  • Contact

  • bricol-girl

visiteurs

Archives

Articles Récents

28 avril 2007 6 28 /04 /avril /2007 06:11

La maisonnée est réveillée depuis longtemps, Bonne-maman est partie travailler au bureau de poste, j’irai la chercher tout à l’heure, Pomponette s’active sans faire de bruit, Sister joue tranquillement sans doute, moi je me prépare en vitesse à aller retrouver les amis d’enfance ou bien le charron d’à côté qui me laissera actionner le soufflet de forge. Bon papa quant à lui dort encore du sommeil du juste, il est rentré tard, après la séance de cinéma quotidienne il s’est attardé à la terrasse d’un café sur la

place ombragée de platanes,


le bruit de la fontaine en fond sonore. Pendant des heures il a bavardé avec ses amis, pris des contacts, en fait je ne sais pas bien ce qu’il faisait, marchand de biens c’est vague pour une petite fille.
A dix heures il se lèvera, prendra son petit-déjeuner et ira sur la terrasse  rouler sa première cigarette, ce rituel accompli, tout le monde aux abris, le plan grand nettoyage de printemps journalier est déclenché, torse nu, en vieilles savates, le pantalon retroussé, l’ancien marin retrouve les gestes du moussaillon engagé à 17 ans, pour nettoyer le pont. Tout y passe, les sols balayés, les meubles essuyés, les tapis aspirés et pour finir une apothéose d’eau qui dispense une fraîcheur relative sur le carrelage. Mais là ne s’arrête pas le ménage, une autre cigarette plus tard, il s’enferme dans la salle de bains et n’en sortira quà 13h récuré, rasé de frais, parfumé, le crane chauve brillant comme une patinoire, au sale le pantalon du matin, place à celui du midi, toujours torse nu il attendra que bonne-maman arrive pour faire la grillade et à 16h tranquillement, re-habillé, re- parfumé il partira à Narbonne, le jeudi ou à Béziers le vendredi, ne rentrera qu’à 21h après avoir traité de mystérieuses affaires, re- grillades au feu de bois, re cinéma et c’est ainsi que se passe la vie de cet homme tranquille, parti bien trop tôt, à 59 ans.

J’ai le regret que Maky ne l’ai pas connu, ils auraient pu partager les grasses matinées.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Nathalie K. 28/04/2007 20:34

Oui 59 ans c'est vraiment trop jeune pour partir. Moi aussi je regrette que mon mari ait si peu connu mon pere.

bricol-girl 29/04/2007 09:58

de plus c'est une drôle de sensation d'être plus agée que son grand-père.

le-gout-des-autres 28/04/2007 18:59

Eh ! Même si on ne commentait pas beaucoup, on lisait ! Alors dis à Maky d'écrire !

bricol-girl 29/04/2007 09:59

J'ai transmis...

Fleur de Lys 28/04/2007 12:31

C’est ce que l’on nomme aujourd’hui l’homme rose.  Il a fait bonne école comme moussaillon. Chaque fois que j’entends parler d’une place avec ses platanes, sa fontaine, ses bruits, j’ai dans mon cœur l’image d’une douce France.

bricol-girl 29/04/2007 10:00

Engagé à 17 ans en 1917, il n'a pas fait que laver le pont.

liaht 28/04/2007 12:01

Un bien joli portrait, image d'une vie sereine....

bricol-girl 29/04/2007 10:00

Sereine mais trop courte.

heure-bleue 28/04/2007 10:57

C'est vrai, il est mort trop tôt, on meurt toujours trop tôt, j'aurai voulu que l'homme connaisse mon arrière grand mère...

bricol-girl 29/04/2007 10:01

A n'importe quel âge c'est toujours trop tôt pour ceux qui restent.