Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : le blog attentiontravaux.suite
  • : Famille, lectures, humeur du jour.
  • Contact

  • bricol-girl

visiteurs

Archives

Articles Récents

28 décembre 2009 1 28 /12 /décembre /2009 07:29


100_1165.JPG                                   Petite erreur sur la date...

Et les mots n’ont plus le même sens.

Depuis 2 jours les enfants entendaient parler avec délectation anticipée de daube. Le mot bien sûr n’a pas le même sens pour eux que pour nous et c’est à reculons qu’ils sont arrivés à table.
La daube provençale a réconcilié grands et petits , les petits bouts d’écorce d’orange, huuuuuuuum, y a pas de mots et le gratin de macaronis longs gorgés de sauce…un régal, le tout ayant fait un petit trempage dans la sauce de l’oie.
Depuis hier soir les festivités sont terminées, 2 autres sont partis, FU vers sa Normandie et Arthur est parti jouer les parisiens 2 jours, il revient mardi midi.
Après ces stations à table, il fallait se bouger un peu, Maky a emmené les 3 restants qui avec son vélo, qui avec sa trotinette  en triangle, goûter zappé!
Autant dire que hier soir c’était soupe de légumes et purée jambon.
 20h30 enfants et grand-mère au lit ! ! !
Partager cet article
Repost0

commentaires

M

Ah les mots et leurs sens parfois contraires !


Répondre
E

j 'imagine bien les enfants arrivant à table à reculon ,il est vrai que leur servir de la daube est osé!!!!mais comme on dit toujours ,il suffit de goûter!!!


Répondre
C

Chère Mab, si ta recette n'est pas une recette secrète, on est preneurs de celle de la daube à la provençale


Répondre
R

La daube ! Rien que le mot me fait saliver ...
Je viens de recevoir à l'instant ton ravissant présent !
Merci chère Mab, c'est tout ce que j'aime.
Je t'embrasse très amicalement.
Marie-Ange


Répondre
M

Chère Amie et vous tous,

Après un long silence pour des raisons personnelles, c'est avec plaisir que je voyage sur les adresses de mes liens. Je suis heureuse de voir que tu es toujours là et que tes écrits marquent le
timpo de ta vie. Partage, joie, sont tes ingrédients et j'en suis heureuse.

J'espère que notre amitié n'est pas tombée dans un puit sans fond et que nos échanges reprendront vie.

Bien à toi et à tous ceux que tu aimes

Marie Christine


Répondre