Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : le blog attentiontravaux.suite
  • : Famille, lectures, humeur du jour.
  • Contact

  • bricol-girl

visiteurs

Archives

Articles Récents

1 décembre 2009 2 01 /12 /décembre /2009 06:31
A chaque famille son vocabulaire, l’intégration du conjoint se fait ou pas, les mots s’adoptent ou se refusent, se mélangent, et pour finir le nouveau couple va créer son propre language.
Nous avons passé tous les 2 bien plus  de temps ensemble qu’avec nos parents, sans doute avons-nous nos propres usages, nos codes.
Chez Maky on disait la cour pour désigner le jardin, il a adopté jardin mais la cour surgit de temps en temps, vieux reste d’enfance.
Chez moi on mangeait des nouilles, je les ai laissées tomber pour des pâtes.
Chez lui c’est « l’oncle Séraphin ou la tante Marie »
Chez moi-nous c’est « Tonton Jacques ou Tantine Margot » et là encore une différence de traitement du mot existe.
De mon côté paternel le « tonton » est remplacé par oncle, "tantine" par tante
C’est en entendant Fille-Unique utiliser certains mots essentiellement issus de sa belle-famille que je réalise à quel point elle est « partie ».
Utilise t-elle le  « chez nous » en parlant de sa famille , celle que nous formions avant qu’elle crée la sienne.
Les mots, les expressions, les tournures de phrases marquent bien plus l’identité qu’un simple passage devant le maire, le reflet d’une famille est bien plus dans les mots que dans un livret.
Partager cet article
Repost0

commentaires

S

Chez nous, c'est carrément lalangue qui change aussi...


Répondre
M

J'ai adopté une flopée de mots/d'expressions (pas toujours jolies en plus !) venant de mon mari et parfois de sa famille. Je crois bien qu'il n'en a adopté aucune venant de "chez nous"...


Répondre
B

Le marin et moi  paysanne du bord de mer avons des expressions différentes et pourtant nous sommes du même lieu. Exemple simple: un bout pour le marin sera une corde pour le
paysan, changer d' eau sur les crabes, expression typique du marin c' est tout simplement satifaire un besoin naturel .....sans parler du breton et surtout de l' accent . Ton article me
fait justement remarquer qu' avec le temps, j' emploie davantage ce langage maritime .....


Répondre
M

c'est tellement vrai! les mots disent nos pensées, trahissent nos habitudes, nos origines... J'aime tant les mots et leur insubordination


Répondre
L

J'adore parler ce patois de "chez nous" avec ses expressions fleuries, qui ravissens les mômes...


Répondre