Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : le blog attentiontravaux.suite
  • : Famille, lectures, humeur du jour.
  • Contact

  • bricol-girl

visiteurs

Archives

Articles Récents

4 mai 2010 2 04 /05 /mai /2010 06:21

mardi 4 mai 2010

catastrophes.jpg

« Papa disait toujours qu’il faut une sublime excuse pour écrire l’histoire de sa vie avec l’espoir d’être lu.
« A moins que ton nom ne soit comparable à ceux de Mozart, Churchill, Matisse, Che Guevara ou Bond, James Bond, il vaut mieux que tu consacres ton temps à peindre avec les doigts ou pratiquer le palet, car personne, mis à part ta pauvre mère aux bras flasques et cheveux rêches qui te couve d’un regard tendre comme du veau, ne voudra écouter le récit de ta pitoyable existence, laquelle s’achèvera sans doute comme elle a commencé, dans un râle. »


Premières lignes du livre, le ton est donné, 610 pages  d'humour, d'auto-dérision, de passages poignants et toujours la pirouette qui rend le tout jubilatoire.
Mais après cet avertissement, est-il bien raisonnable de se livrer, un peu, quotidiennement sur un blog ?

Partager cet article
Repost0
3 mai 2010 1 03 /05 /mai /2010 06:26

lundi 3 mai 2010

Img_1327.jpg


Une merveille ce gâteau, du chocolat et de la meringue dans des proportions parfaites et même plus !

Et du beau temps pour permettre au petit parisien de s’enivrer des senteurs du lilas.

Pas bien chaud quand même, le fond de l’air était frais, un tour de marché rapide, une sieste écourtée pour le beau Jojo, une petite averse dans la soirée, pas de quoi arroser, rangement succinct de la cuisine (on verra demain) et un coucher sans dîner, voilà un bon dimanche à ranger dans les souvenirs agréables.

Partager cet article
Repost0
2 mai 2010 7 02 /05 /mai /2010 06:11

Dimanche 2 mai 2010

 

IMG_1328.JPG


Cela faisait des mois que je voulais lui donner pour son petit-fils le tricycle qui pédale depuis au moins 17 ans.

Trouvé sur un trottoir de Boulogne il a trimballé Copain- Quentin et mes 3 lascars, Eugénie préférant passer directement au vélo.
Bref, date a été prise dans le plus grand secret.

Une journée à caser dans leur vie de retraités voyageur.
Je ne devais rien dire à Sister puisque c’était pour un anniversaire avancé.
Ils sont arrivés les bras chargé, comme toujours,le gâteau portait un nom bien connu et le petit Roi Jojo 1er a enfourché tout de suite le tricycle et s’est comporté toute la journée comme un enfant sage.
Les enfants d’aujourd’hui s’adaptent à tout, nouveaux visages, nouvelle maison, nouveau lit, rien ne les perturbe.

Partager cet article
Repost0
1 mai 2010 6 01 /05 /mai /2010 07:26

 

samedi 1er mai 2010.

 

IMG_1325.JPG                                   Premier pavot fleuri.


Premier jour du mois, clochettes ou pas, ce sera un jour spécial, célébration du travail en ne travaillant pas, pas de grand pont à cette occasion, spécial sans doute pour les personnes qui doivent habituellement  jongler avec des horaires et des contraintes.
Une pause, une respiration dans la fureur journalière des citadins.
Mais pour moi qui ne travaille pas, rien de spécial en ce jour qui s’annonce sans soleil.
Remplir une brouette de branches et mauvaises herbes, faire prendre l’air aux fleurs achetées en vue des potées et les rentrer le soir, finir, peut-être mon chantier couture et constater que la rue est encore plus déserte qu’un dimanche ordinaire.

 

Partager cet article
Repost0
30 avril 2010 5 30 /04 /avril /2010 08:01

 

vendredi 30 avril 2010.

 

IMG_1324.JPG                                       Mon chantier actuel.*

A présent que je suis en charge de presque mille m2 à entretenir, je m’exprime comme un paysan jamais content, trop de chaleur, trop de pluie, pas assez d’eau, les gelées tardives et la mauvaise foi en prime.
Paysan jamais content et française de surcroît, ce qui donne une idée de mon état d’esprit tout au long de la journée.
Premières victimes de mes récriminations, les corbeaux qui ont déjà repéré les futures cerises, ah, si j’avais une carabine et si j’étais adroite…
Ensuite, c’est au gré du vent qui souffle ou pas, qui assêche la terre, et fait tomber les fleurs délicates et plier les rameaux nouveaux.
Dans l’actualité je trouve toujours, en bonne française au front étroit, de quoi alimenter ma mauvaise humeur, il faut dire aussi que certains me donnent du grain à moudre.

Je regrette l'absence de barbe pour y marmonner à l'abri et à loisir.
J’ai heureusement quelques petits plaisirs qui mis bout à bout pourraient faire un semblant de bonheur si je ne pressentais pas qu’en Normandie le moral n’est pas au mieux.

*9 mètres de toile à store à coudre pour remplacer celle à rayures, usées jusqu'à la trame.

Les déjeuner dehors se feront désormais sous du vert uni.

 

Partager cet article
Repost0
29 avril 2010 4 29 /04 /avril /2010 06:29

Jeudi 29 avril 2010.

 

IMG_1320.JPG

La glycine nous envoie des effluves de Sh*limar en grappes.
Rien que pour le plaisir de sentir ses subtiles fragrances, je passe et repasse sous cette merveille d’arômes, déjà butinée par les abeilles (envahissantes cette année et un brin agressives)
Un enchantement sublimé par la température estivale, qui bien sûr ne va pas durer.
Dommage pour Fille-Unique, une vingtaine d’enfants viennent camper chez elle samedi et dimanche.
Après un temps de timidité, doigt dans la bouche et tête baissée, Eugénie ne saura plus où donner de la tête avec tous ces enfants.


Partager cet article
Repost0
28 avril 2010 3 28 /04 /avril /2010 07:01

Mercredi 28 avril 2010.

 

 

IMG_1319.JPG


Elles ont dû m’entendre m’inquièter de leur sort, ce matin elles sont là, zébrant le ciel à grands coups d’arabesques.
 Partez chats clandestins du jardin, les hirondelles sont de retour et ne supportent pas votre présence.
A croire que les abeilles lisent mon blog, voulaient-elles que je teste l’oignon sur la piqûre de frelon ?

En tous cas il était bien gros, j’ai marché dessus sans le voir et ne culpabilise pas, surtout si c’est un frelon chinois.
Premier arrosage de la saison, hier, c’est très sec.

Partager cet article
Repost0
27 avril 2010 2 27 /04 /avril /2010 06:06

Mardi 27 avril 2010.

 

 Rien ne me paraît digne d’être tapoté, les idées s’envolent à peine ont-elles pris forme, le quotidien est si plan-plan qu’il ne mérite pas d’être mis en page, il ne se passe rien dans ma vie et c’est tant mieux.
Ah ! Si quand même une chose d’importance à signaler, l’absence des hirondelles dans le ciel sans nuage.
Ou elles sont très en retard ou elles boudent,ou bien elles ne viendront pas du tout.
Par contre les abeilles reviennent en force, Eugénie s’est fait piquer la semaine dernière et j’ai pu vérifier une fois de plus combien l’oignon coupé en deux sur la piqûre était efficace.
Les coccinelles aussi sont là.
Si j’étais une vraie grand-mère d’autrefois je saurais interpréter ces signes que la nature nous envoie, il doit bien exister un proverbe du genre : «  Pas d’hirondelles en avril, pas de noël en décembre »

Partager cet article
Repost0
26 avril 2010 1 26 /04 /avril /2010 07:39

Lundi 26 avril 2010.

 

Img_1316.jpg

                                   La même photo chaque année*.


5 mois à jouer les Capitaine Crochet ou le chanteur gris.
5 mois de maladresse et démangeaisons
5 mois de «  ben qu’est-ce qui vous arrive ? »
Hier, pour la première fois depuis 5 mois, je n’ai pas mis mon attelle, même pas pour jardiner et pas la nuit non plus.
C’est vrai que depuis mercredi (le rhumato avait dir 15 jours pour être soulagée) je ne sens pratiquement plus la tendinite et ça fait comme un vide dans ma vie…
Maintenant je crois que je vais la passer à la machine, elle en a subi des outrages à la propreté : terre, farine, sauce tomate, vinaigrette, compote et j’en oublie sans doute.

* La maison d'en face nous offre chaque année l'explosion des marronniers.

Partager cet article
Repost0
25 avril 2010 7 25 /04 /avril /2010 06:05

Dimanche 25 avril 2010.

P1100238.JPG                                       2 bouquets de pissenlits...

 

 

Un samedi à mettre une jardinière dehors, armée jusqu’aux dents j’ai choisi le côté du jardin à l’ombre pour mener à bien ma bataille contre les mauvaises herbes.
Perdu beaucoup de temps à admirer les lilas prêts à faire de somptueux bouquets et les iris qui déplient leurs pétales froissés.

Un arbuste que je croyais perdu arbore fièrement une minuscule feuille qui va le sauver temporairement d’un arrrachage programmé.
Le temps passe vite au raz des pâquerettes.

Partager cet article
Repost0