Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : le blog attentiontravaux.suite
  • : Famille, lectures, humeur du jour.
  • Contact

  • bricol-girl

visiteurs

Archives

Articles Récents

24 avril 2010 6 24 /04 /avril /2010 06:21

Samedi 24 avril 2010.

P1100321.JPG

 


Elle entre dans la cuisine, attrape un tablier et la valse des casseroles, sauteuses et poêles commencent.
La maman de 4 enfants est une balle de flipper qui rebondit sur les parois des demandes incessantes de sa progéniture qui papillonne autour d’elle.
Dans la sauteuse le rôti de porc dore sur toutes les faces, Eugénie est grognon, un biberon et en pyjama la calme et repose tout le monde, Victor raconte un film, Arthur montre avec fierté un polo, « T’as vu la marque ? »
Henri, sur une chaise est préposé au « tournage » des pommes de terre.
« Les garçons mettez le couvert » appelez papa, servez l’apéritif à Maky.
Entre 2 ordres, 2 coups de fil, j’essaie bien d’avoir une conversation suivie avec ma fille, dans une autre vie peut-être.
La maman de 4 enfants a des bras à rallonge, qui consolent, câlinent, lavent la salade, mouchent et distribuent des récompenses et remontrances.
La maman de 4 enfants a le pouvoir de fermer ses oreilles et ses yeux, de s'extraire quelques secondes du tourbillon, tout en restant aux aguets.
La maman de 4 enfants, se couche de bonne heure, se lève tôt, toujours avec le sourire et tout recommence, sortir les brebis, biberon aux agneaux délaissés et Eugénie,mettre le n*t*la hors de portée des petites mains, gérer les conflits, réclamer un peu de calme juste le temps de faire un peu d’administratif, faire réciter les leçons, lancer quelques lessives et toujours sourire, sourire, comme si sa vie était un chemin pavé de roses.
Je me souviens que maman d’une seule fille, je pouvais passer des heures à lire sur le canapé pendant qu’elle dessinait à côté de moi…

Je trouvais même le moyen d’être fatiguée.

Partager cet article
Repost0
23 avril 2010 5 23 /04 /avril /2010 07:56

Vendredi23 avril 2010.

 

IMG_1279.JPG

 

 

Les enfants remis en mains propres aux parents dès jeudi 17h, Eugénie extasiée de bonheur de revoir le chien Léon et son ami le nagneau joliment surnommé Crotteux, après un très bon dîner et un coucher rapide, nous avons repris la route hier après-midi.

J'ai prévu un passage par Paris et le temple du tissu.
La marché St Pierre égal à lui-même, l’heure n’était pas propice à la tranquillité, une marée humaine rue d’Orsel et enfin une place pour se garer.
Trop de monde, pas la bonne heure, encore de la route pour rentrer enfin à la maison, au calme, je ne vais pas fouiller dans les rayons, je vais passer la tête haute devant la toile de Jouy, ignorer les jolies cotonnades pour Eugénie, je reviendrai avec tout mon temps et une amie. Si ce n’est pas de l’héroïsme…
Au 3ième étage en 5 mn je trouve mon bonheur, la traversée de Paris par les beaux quartiers est agréable, le printemps éclate partout, personne sur l’autoroute et enfin la maison, son calme, son bazar mais demain est autre jour.

Partager cet article
Repost0
21 avril 2010 3 21 /04 /avril /2010 06:09

Mercredi 21 avril 2010

IMG_1242.JPG

 

 


Programme respecté.
 Temps plus que clément, algèbre fait, histoire aussi, dictées faites avec Sister, fable impec !
Outre le travail scolaire des révisions en vue du brevet, au spectacle de fin d’année où Henrichéri se produira en récitant La Fontaine, les rollers ont roulé, les vélos slalomé, le séjour s’est terminé en apothéose avec l’accrobranche et Adèle Blancsec.
Eugénie va retrouver ses nagneaux, sa  « mamamanelleveutbien » ce dont je doute la plupart du temps, et Peter son compagnon de bêtises depuis la garderie.
Et moi, et moi et moi…du silence et la grève des escaliers.
Je me réjouis des 300 kms en voiture qui vont me bloquer sur un siège.

 

Partager cet article
Repost0
20 avril 2010 2 20 /04 /avril /2010 07:35

Mardi 20 avril 2010

IMG_1267.JPG

 

Hier c’était le premier jour de la vente annuelle de fleurs à l’IMP où j’ai passé mon enfance, pas en tant qu’élève ai-je dû expliquer à Henrichéri mais en tant que fille du surveillant général.
Les élèves ont bien changé, l’encadrement aussi et l’état de notre maison donnerait des envies de meurtres à maman.

Mon enfance a besoin d’un bon coup de peinture.
Mais les 80 centimes le godet de n’importe quelle plante font passer sur bien des choses.
Lantanas oranges et blancs, verveines blanches aussi, géraniums roses, impatients doubles, j’ai mis les 43 fleurs en devenir dans la petite serre en attendant le passage redoutable des saints de glaces.

Partager cet article
Repost0
19 avril 2010 1 19 /04 /avril /2010 07:05

Lundi 19 avril 2010

IMG_1260.JPG

 

 

Nous étions déjà largement pourvus en acrobaties, inventions intrépides et émotions fortes avec Henrichéri, nous avions constaté avec appréhension qu’Eugénie était sa réplique en fille mais à ce point c’est consternant.
Hier nous avons eu droit toute la journée (d’été et bien agréable) à plusieurs variantes de la meilleure façon de faire du vélo.
La plus classique, mais à toute vitesse avec arrêt dans le mur en guise de freinage.
La surprenante, pas besoin de selle, sur la roue arrière sans garde-boue, c’est pas mal du tout.
La dernière en date, prendre un bon élan et se glisser à plat-ventre sur la selle, les jambes bien relevées, les yeux fermés et les ouvrir avant qu’il ne soit trop tard.
Tout ceci pour expliquer qu’à 20h précises (oui je vois Eugénie, il fait jour) la belle était douchée, l’histoire lue et au lit. La grand-mère, elle aussi, bien rangée dans son lit. Ouf!

Partager cet article
Repost0
18 avril 2010 7 18 /04 /avril /2010 07:16

IMG_1252.JPG

Dimanche 18 avril 2010.

 

 C’est moi la première, pousse-toi, arrête, moi aussi j’en veux, Maaaab gronde-le.
« C’est moi la première » Passage toujours délicat dans une porte ou les escaliers, tout le monde veut être le premier !
Des jambes de 3 ans ne peuvent rivaliser avec les modèles à réacteurs des garçons, mais la demoiselle Eugénie a du mal à l’admettre, d’où les "Attendez-moi » déchirants.
 Le « Pousse-toi » modulé sur un ton limite hargneux s’adresse plus particulièrement à celui qui ose poser ses fesses sur le canapé.
Le « Arrête » hoqueté par la belle a pour but de stopper les chatouilles vengeresses.
« Moi aussi j’en veux » Il vaut mieux le préciser des fois que j’oublie de la servir…
Et le « Mab gronde-le » exprime un énorme chagrin teinté d’une injustice flagrante, la seule réparation d’un tel acte passe obligatoirement par le vrai-faux châtiment corporel qui ramène le sourire à la petite dernière.

Partager cet article
Repost0
17 avril 2010 6 17 /04 /avril /2010 07:38

Samedi 17 avril 2010.

IMG_1243.JPG


Elle avait décidé de ne pas dormir, je luttais pour ne pas céder au sommeil en baillant très fort.
Toutes les 2 sur le canapé, elle jouant avec mon attelle, moi essayant de suivre Miss Marple
« Mais tu sais bailler toi ? » J’ai bien senti que je montais d’un échelon dans son estime.
Non seulement je sais bailler, ce qui semble extraordinaire mais en plus de cette particularité j’ai un mari, mais oui, mais oui et un mari qui est aussi son grand-père.
Imaginez l’émoi de la donzelle, pas du tout partageuse, son Maky adoré serait aussi le mari de Mab, tout simplement pas possible !

Partager cet article
Repost0
16 avril 2010 5 16 /04 /avril /2010 06:45

 

IMG_1231.JPG

 

Vendredi 16 avril 2010.


Un rapide bisou-bonjour et je la retrouve déjà installée à la table basse. « Je peux manger là en regardant Heidi ? »
Ma parole, j’ai la sensation que le temps s’est arrêté, Eugénie reprend exactement la vie d’ici là où elle l’avait laissée.
Cette enfant s’était mise sur pause ou je n’y comprends rien.
Les 3 garçons sont bien en forme, Henrichéri a de nouveau un sourire crénelé, je lui ai pourtant interdit de perdre ses dents de lait.
Maky est chargée par sa fille de réviser le programme de maths de 3ième  avec Arthur, quant à moi, j’ai une fable de La Fontaine à faire rentrer dans le cerveau d’Henrichéri.
Le beau Victor ne passera pas au travers des mailles du filet, des dictées non préparées passeront un moment, juste pour qu’il soit meilleur que sa grand-mère pour vaincre les difficultés orthographiques.
Et pendant ce temps Eugénie jouera les indépendantes, comme toujours !

Partager cet article
Repost0
15 avril 2010 4 15 /04 /avril /2010 06:18

Jeudi 15 avril 2010

 

Juste quelques heures pour passer du silence à la joyeuse ambiance d’une petite semaine hors du temps. Quand les enfants sont là je squatte un nuage où peu de choses peuvent m’atteindre.
Maky va les chercher ce matin pendant que je remplirai le frigo affamé et les placards vides de douceurs enfantines.
Les cloches sont passées aussi, modestement, juste pour marquer le coup. Je préfère leur offrir des activités sportives ou-et culturelles plutôt que de les gaver de sucreries.
Ce sera le dernier séjour où Eugénie dormira dans son lit à barreaux, déjà en février ses pieds dépassaient mais je n’avais pas envie de lui courir après dans les couloirs et cette fois-ci non plus, sauf si le dépassement de pieds est trop gênant auquel cas le lit de « grande fille » sera débarrassé des peluches, qui selon l’humeur de la demoiselle sont câlinées ou martyrisées.

Partager cet article
Repost0
14 avril 2010 3 14 /04 /avril /2010 06:08

 

 

 

 

IMG_1225.JPGMercredi 14 avril 2010.


Toujours là où il ne faut pas.


Un grand coup d’aspirateur hier matin dans l’entrée-salle de jeux-chambre d’amis-petit-salon d’été- quand il pleut, côté jardin.
Les sabots, bottes et négligence y laissent souvent des traces.
Mais hier le sol y était impeccable et que se passe t-il sous mes yeux ébahis ? Un Maky mettant des bottes et me laissant de la boue sêchée partout !
Avez-vous remarqué que l’homme à la fâcheuse tendance de poser son 42 fillette juste à l’endroit où, pauvre esclave vous avez passé la serpillère, le tout en s’excusant platement et en piétinant de plus belle.
Le "mieux du pire" revient à l’épisode « récurage des toilettes »
Armée jusqu’aux dents vous avez sué sang et eaux pour vaincre calcaire et trainées jaunatres, satisfaite du résultat vous mettez une bonne giclée du produit miracle bleu, celui qui doit rester au moins 1 heure dans le fond de la cuvette, tant qu’à faire sa Bree autant laver aussi par terre et bien sûr c’est à ce moment là que l’homme est pris d’une envie pressante, il piétine et tire la chasse d’eau !
Sâchez quand même que pour ça il est descendu du second étage où se trouvent aussi des toilettes !

Partager cet article
Repost0