Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : le blog attentiontravaux.suite
  • : Famille, lectures, humeur du jour.
  • Contact

  • bricol-girl

visiteurs

Archives

Articles Récents

12 septembre 2009 6 12 /09 /septembre /2009 06:01





Le projet d’aller à Calvi a cédé la place à une journée plage sans vent, c’est juste parfait, sauf mes endives de jambes,  c’est décidé j’arrête l’écran total indice 12 OOO.
Sur la plage il y a assez de monde pour faire quelques observations sur le vif.
 2 familles de copains avec enfants en très bas âge, la glacière ouverte et fermée 1OO fois par une des femmes, les hommes prennent l’apéritif tout en donnant à manger aux petits, la  préposée à la glacière se servira bien après avoir nourri tout son monde.
Qui a dit que le pique-nique c’est sympa?
Quelques conversations captées discrètement, coiffeur, vie chère,  petites médisances, tout ça le nez en l’air pour regarder l’atterrissage en douceur de parapentistes.
Juste parfaite la température de l’eau, de l’air, je cherche en vain le petit quelque chose qui cloche, non rien, juste parfait!
Comment en serait-il autrement avec un Maky à la vaisselle et qui a presque le même rythme de vie que moi.
Rassurez-vous il ne se lève pas à 4h30! C’est mon heure depuis 3 jours, ainsi je loupe rien des infos peu réjouissantes!









Partager cet article
Repost0
11 septembre 2009 5 11 /09 /septembre /2009 06:17

Tu dresses mes 2 cm de cheveux sur la tête, tu m’obliges à me couvrir d’un T -Shirt sur la plage, ma couleur d’endive ne vire pas au pain d’épice et le sel ne  me tire pas la peau.
Mais puisque nous avons décidé de PO SI TI VER, Eole nous lance sur les petites routes tortueuses, les villages pittoresques défilent et un coup d’œil à gauche nous éblouit, la mer est là, jamais bien loin, toujours aussi bleu saphir ou vert émeraude.
Le petit train des plages, avec sa cargaison de touristes rythme les heures, quand la barrière oublie de s’ouvrir, tout le monde attend 10 minutes, ensuite les conducteurs indisciplinés zigzaguent sur la voie…
Aujourd’hui nous irons à Calvi mettre au point une journée visite des calanques en bateau
.
Partager cet article
Repost0
10 septembre 2009 4 10 /09 /septembre /2009 06:33




Dans un accord tacite, teinté de mauvaise foi nous ignorons ce qui pourrait gâter un peu ce séjour:
Le vent qui empêche de se baigner, qu’importe il y a tant à voir dans l’arrière pays, les virages successifs, pas gênants avec une petite voiture, les cars de touristes qui déversent le 5 ième âge, nous les doublons dans l’ascension à pieds du village haut perché.
Je n’ai pas les chaussures adéquates pour jouer les cabris, pieds nus c’est encore mieux.
Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil, Mab et Maky jouent les Bisounours au pays de Candy.
Hier balade en Balagne pour fuir la plage ventée.
Aregno et son église romane -merci le philosophe pour l’explications des symboles dispensés la veille.
San Antonino, village haut perché, une vue à couper le souffle, Saint Paul de Vence et ses marchands du temple peut s’oublier.
Corbara et son musée privé est une heureuse surprise, peintures, monnaies, armes, objets du quotidien, cartes postales, carte géographique avec la Corse allongée, en 1768, les géographes n’étaient pas une facétie près; 3 petites salles qui regorgent de trésors amassés par un collectionneur passionné.
Les jambes raidies par tant de marches à monter et descendre, nous rentrons  à temps pour être au rendez-vous avec le coucher de soleil.
Et pendant ce temps, chez moi c’est la ruche, les cousins gardiens s’activent.
Peinture et papier peint chez Sister, récurage de ma voiture (Henri sera content), petit débarras chez une cliente et je ne suis pas au courant de tout sans doute…



Partager cet article
Repost0
9 septembre 2009 3 09 /09 /septembre /2009 06:34







Elle a laissé un commentaire demandant où nous étions, son nom  ne me disait rien mais j’ai répondu, elle fait un autre commentaire expliquant que nous étions à 5 mn à peine de chez elle, désireuse de nous rencontrer elle a téléphoné et quand elle a dit « Angèle » j’ai su tout de suite de qui il s’agissait.
Son blog est en pause depuis 2 ans mais pas ses visites discrètes chez moi.
Rendez-vous pris pour le soir même, apéritif au camping, crée par elle et son mari il y a des années.
Eucalyptus et châtaigniers dispensent une ombre fraîche et le vin d’orange fait maison délie les langues.
Encore une fois la rencontre de blogueurs se fait dans la plus grande facilité.
 Son mari met tout de suite la barre très haute, philosophie, religion, humour et dérision. Nous sommes sans doute dans le seul camping où l’on réveille les vacanciers avec du Mozart.
Le parcours qui les a amené là est intéressant, pas banal, même atypique

Des personnes attachantes, nous reviendrons les voir avant de partir.
Premier bain hier matin, la mer est chaude malgré le vent, qui soit dit en passant souffle bien fort encore ce matin et il n’est que 6 h.
Petite virée dans le village et son château dans l’après-midi.
Les touristes sont encore bien nombreux, les enfants en âge d’être scolarisés aussi…
J’attends le lever du soleil pour le prendre en photo, c'est ça ou mes pieds en éventail…


Partager cet article
Repost0
8 septembre 2009 2 08 /09 /septembre /2009 07:29



Maman me disait « Allez-y, ça vous rappellera l’Algérie » et nous y sommes, effectivement c’est un peu les paysages de l’Algérie avec une mer plus bleue, plus changeante et des senteurs plus prononcées
Ce matin le vent souffle fort encore mais le soleil vient de se lever dans un embrasement magnifique.
Mais tout n’est pas parfait dans ce paradis: quelle mauvaise idée d’aller faire le plein de courses quand tout le monde quitte la plage, charriots bloqués dans les allées, caisses prises d’assaut, j’ai compris la leçon, le petit commerce d’Algajola me suffira.
J’ai pris rapidement mes marques dans l’appartement, très fonctionnel et confortable,
Par la météo j’apprends que la chaleur s’installe sur le continent, la cousine ne pourra pas jardiner autant qu’elle l’avait prévu…
J’ai un petit problème existentiel avec les placards.
L’amie qui nous prête l’appartement nous laisse libre accès à tous les rangements, avec consigne de condamner un placard quand nous partirons, les prochains occupants n’étant pas des « intimes » comme nous.
Il y a juste un petit hic, si nous faisons comme elle le demande, ils n’auront pas d’assiettes, pas de plats…
Comme j’aime bien avoir un petit souci, ça m’occupe l’esprit depuis hier
Partager cet article
Repost0
7 septembre 2009 1 07 /09 /septembre /2009 11:37









C’est bien ce que je redoutais, y aller c’est vouloir déjà y revenir.
La mer turquoise juste en face, l’appartement tout confort, un air de vacances qui flotte au gré du léger vent, je ne vois pas que dire de plus.

Simplement merci à Sister pour ce plan, merci à l’amie qui prête son logis comme on prête un stylo, merci aux cousins gardiens, (on se croirait aux Césars)…

Bien difficile avec tous ces bonheurs de penser à ceux qui travaillent, à ceux qui ont froid et à ceux qui ne prennent jamais de vacances.


Partager cet article
Repost0
6 septembre 2009 7 06 /09 /septembre /2009 06:24
Dernier marché pour montrer à la cousine les marchands à éviter et direction les vacances.
Ce soir l’inspecteur Barnaby mènera son enquète sans moi, je ne doute pas un seul instant qu’il dénouera l’énigme d’au moins 3 meurtres bien sanglants sans mon aide.
Si cet épisode inédit est dans la lignée des précédents, pas besoin de police scientifique pour venir à bout du machiavélisme de l’assassin, quelques bières et tasses de thé pour activer les neurones, c’est tout.
Maky a passé sa journée avec l’aide précieuse du cousin à nourrir le notebook, le ventre bien plein, cette petite chose, bien sympa, devrait me permettre d’attendre que le jour se lève, comme à la maison…

Partager cet article
Repost0
5 septembre 2009 6 05 /09 /septembre /2009 06:26




Je le connais comme si je l’avais fait. Je voyais bien qu’il avait la tête ailleurs. Il avait l’air de celui qui prépare un « mauvais » coup. L’air de rien et de tout à la fois.

Mine de rien il me dit devoir aller chez Dar*y, juste pour un petit truc de 20 cm, quelques touches, quelques prises indispensables et je garderai ainsi le contact avec la vie, celle qui est virtuelle. Je-nous pourrons ainsi faire partager les couchers de soleil, la mer limpide et nos éblouissements.

Tout ça est bien joli mais il y a bien plus important : Eugénie trouve que c’est bien l’école mais y a pas de piscine…

Hier il a bien plu, le jardin est content et moi aussi, maintenant les vannes du ciel peuvent se fermer pour quelques jours.
Fille-unique me demande si je suis prête à partir, j’ai juste à rajouter dans mes bagages un petit tracas, de quoi nourrir mes insomnies : Arthur a un emploi du temps chargé, avec anglais, allemand et grec, il finit 3 jours par semaine à 17h30, le car normalement est déjà parti. Les parents devront faire les trajets, de la fatigue supplémentaire pour tout le monde.

Partager cet article
Repost0
4 septembre 2009 5 04 /09 /septembre /2009 06:06





Tels les rois mages, le coffre de la voiture plein à craquer, je repère tout de suite le carton qui déborde de tourons enrobés de pignons.
Vivement que cette période s’achève, mon tour de taille emmagasine tout ce que j’ingurgite.
Le fil à broder acheté par leurs soins à Perpignan est parfait.
 Dans cette famille ils sont les rois pour exécuter une commande à la perfection, on en profiterait presque un peu trop…
Des photos de la rentrée des petits miens sont arrivées.
 Petit coup de blues pour Eugénie la première après-midi mais elle est repartie joyeuse hier matin.
J’ai un gros doute quant à la possibilité de bloguer de Corse, portable d’un âge vénérable, verdict du cousin « obsolète » et moi alors suis-je aussi obsolète ?

Partager cet article
Repost0
3 septembre 2009 4 03 /09 /septembre /2009 07:24



Il était prévu un apéritif amélioré, la journée avançant il s’est tranformé en un dîner d’une incohérence totale, mais le but étant de faire le point avec l’amie qui nous prête appartement et voiture en Corse, finalement l’anachronisme du foie gras et pizza n’avait pas beaucoup d’importance.
Le sauterne était bon et le gâteau au chocolat de Sister aussi.

Les magasins où trouver de la bonne charcuterie, noté !
Les excursions à ne pas louper, noté !
Les heures où la lumière est la plus belle à tel endroit, noté !
La poste où se renseigner pour les horaires du bâteau…noté !

En résumé, pour tout savoir, il suffit de demander à la boulangère, ou à la copine de la copine qui connaît l’âge du capitaine.

Et la plage dans tout ça ? Juste devant l’appartement.

Mes miens à moi sont rentrés hier à l’école, Eugénie a dit « a beaucoup de monde » mais sans pleurs.
Quant à Henrichéri il a préféré zapper la pré-rentrée de mardi.
 A quoi bon faire la connaissance de sa maîtresse et de l’école qu’il connaît depuis des années quand il y a tant de travail dans les champs…
Partager cet article
Repost0