Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : le blog attentiontravaux.suite
  • : Famille, lectures, humeur du jour.
  • Contact

  • bricol-girl

visiteurs

Archives

Articles Récents

23 août 2008 6 23 /08 /août /2008 08:48

                                                           Parfait pour la plage celui-la.

Et ça tombe bien cette nuit j’ai dormi, donc je peux espérer ne pas bailler à partir de 21h. Par précaution je tenterai une petite sieste afin de me donner une chance supplémentaire d’être une convive convenable.

Pour la conversation là je suis tranquille, nous sommes conviés chez Perfecta, elle fait le show à elle seule, nous la contemplons béatement et dégustons le trois fois rien qu’elle met dans nos assiettes. Plus de détails demain avec photos pitêtre…

Hier une grosse pluie est tombée toute la journée, pas d’arrosage pendant plusieurs jours. Je vous saoûle avec le newbiscus, c’est son nom, mais il porte maintenant 4 fleurs géantes, dommage que l’on n’ en trouve pas en blanc !!! Non ! pas dommage ce serait trop beau…

Nous voulions en offrir un à Perfecta ce soir mais impossible d’en trouver.

Aux dernières  nouvelles, très rapides, de Normandie, Eugénie joue au soldat avec ses frêres, elle rampe, vise avec une arme imaginaire, sa mère est désespérée…

 Il me semble que cette petite est partie depuis des mois et ça ne fait que 3 semaines, toutes ces vacances à épisodes, les 2 petits, les 3 garçons, un qui s’en va, 2 que l’on ramène, me semblent déjà bien loin et puis je dois bien l’avouer petit Henri tu me manques. Je bois mon thé toute seule, personne pour me dire « Dé li cieux-parfait » personne pour décréter « c’est l’heure du calin du matin » personne pour ramasser les tas de fleurs coupées de Pomponette, personne pour me donner des frayeurs vélocipédiques, debout sur la selle, non tu ne lâches pas une main ! 

Bientôt l’école mon chéri, n’oublie Cédric et non pas Kédric…Au fait le maître nageur a téléphoné hier, les leçons peuvent reprendre mais toi ce sera l’année prochaine.


Partager cet article
Repost0
22 août 2008 5 22 /08 /août /2008 06:33

                                                              A la demande générale voici le New Hibiscus.

Réveillée depuis 4 h, j’espérais bien replonger un peu dans le sommeil, mais non en tatonnant dans le noir je suis descendue sans bruit pour le premier travail du matin, allumer l’ordi, ouvrir les volets, brancher la bouilloire électrique, attendre des nouvelles de Jean Réno, avaler les médicaments, Pendant que le thé prend la couleur ambrée que j’aime j’entends une étude, non le mot n’est pas trop fort, sur les crocs, chaussures en plastique qu’avant on ne voyait qu’aux pieds du personnel hospitalier mais qui envahit aujourd’hui la vie de tous les jours, aussi peu coquette que je sois jamais je ne porterai ces « godasses » N’oubliez pas que Pomponette, ma génitrice a passé sa vie sur des talons de 10 cm au moins, ça laisse des traces dans le subconscient !

Mais là n’est pas le sujet dont je voulais parler ce matin. Non le monde n’appartient pas à ceux qui se lèvent tôt, j’en suis la preuve vivante, à 6 heure rien de nouveau sur les blogs depuis hier, même les 3 ou 4 qui en principe publie le soir bien après mon coucher sont absents ce matin ! Que faire en attendant que le jour se lève, les mails sont lus, j’ai répondu, le 1er café est avalé, non dégusté…Ah si je sais ce que je vais faire, contempler la photo de l’hibiscus géant, son vrai non est : New hibiscus.

Malgrè le filet une tomate a été mangé hier, je vois rouge!!!


Partager cet article
Repost0
21 août 2008 4 21 /08 /août /2008 07:50


Le café refroidit, mes doigts font grève, le clavier est presque silencieux, je n’ai toujours pas de titre donc pas quoi vous entretenir de ma vie palpitante. Neurones au point zéro parce qu’il y a des sujets que je préfère éviter, accident d’avion, soldats qui ne reverront jamais leur famille, ne pas dévoiler tout de suite l’identité des blogueurs que je vais rencontrer les prochains jours, histoire de taquiner Heure-bleue et Plume. Ah peut-être un indice tout de même, celle qui va venir la semaine prochaine  est une conteuse née.

Cette fois-çi je n’ai pas parlé avec Fille Unique de cette future rencontre, surtout qu’à Noël elle m’avait dit « Bon cette année tu rencontres Fauvette » mais l’année  n’est pas finie et septembre ou octobre à Paris réserve souvent de belles journées.

Un peu de météo…il semblerait que mon village aux confins du sud Seine et Marne bénéficie actuellement d’un micro climat, quand il pleut à Fontainebleau (25 kms) tous les 3 jours ici nous attendons la pluie en vain, des nuages magnifiques, un ciel apocalyptique parfois, mais de gouttes point !

Le raisin prend une belle couleur violette, les tomates ont mis leur voilette de coquettes mais ne rougissent pas beaucoup, un troisième bambou vient de sortir de terre, la grosse blonde paresseuse, c’est le nom de nos salades étale ses feuilles craquantes, quant à l’hibiscus géant de Pomponette il croule sous les boutons…


Partager cet article
Repost0
20 août 2008 3 20 /08 /août /2008 07:06


Après des moments d’incroyable bonheur passés à refaire tous les lits, ramasser quelques voitures, personnages, livres et autres trucs sans réelle identité, la chambre des garçons n’attend plus qu’un sérieux coup d’aspirateur et je pourrai y faire dormir nos blogueurs- invités attendus la semaine prochaine . Autre moment-plaisir la mise en place d’un filet de protection sur les tomates espérant ainsi que les pigeons nous en laisseront quelques unes, je hais les pigeons !

Après l’intermède « protégeons les tomates » un saut à la bibliothèque, les vacances approchent,  pas question de partir sans provisions, d’autant plus que je serais sans PC, extrèmement difficile à concevoir.

Quelques pavés dans ma besace dont un qui me laisse songeuse et interrogative.

Cet hiver j’avais tenté de mener à bien la lecture du « Le temps où nous chantions » de Richard Powers. Sujet passionnant (évolution de la société américaine des années 50 à nos jours) mais  construction et écriture du livre magistrales  jusqu’à l’abstraction, sciences, mathématiques, physique, philosophie et musique demandant une culture et des connaissances que je ne possédais m’ont fait abandonner en chemin et à regret une œuvre polyphonique et hermétique pour moi.

« La chambre aux  échos » sera-t-elle d’une approche plus facile ? Prudente j’ai pris aussi un bon polar, un John Grisham, me manque plus qu’une bonne saga bien lourde sur l’estomac et mes bagages seront presque faits. Si je rajoute à cela un gros rangement par le vide de tous les placards ça nous donne des piles et tas un peu partout. Secours catholique pour les vêtements, Béthanie pour les jouets, encombrants pour les « ne sert plus à rien », tri dans l’armoire à pharmacie, paperasse à jour et préparation de mon sac broderie à emmener, quelques couleurs de fils à acheter  et ne restera plus que le parcours du combattant dans les rayons des mousquetaires.

Avec tout ça, je me traîne un peu, manque de sommeil sans doute…

 10h23 : En lisant vos commentaires j'ai l'impression que vous pensez être débarrassées de moi dans l'instant, patience encore 10 jours à me supporter!!!!


Partager cet article
Repost0
19 août 2008 2 19 /08 /août /2008 07:19

Traditionnellement Perfecta nous comble chaque année avec un café liègeois de sa préparation, celui de cette année n’a pas failli à sa réputation, excellent, délicieux, divin, parfait, le meilleur sans aucun doute. Inutile qu’en septembre je hante les terrasses de café pour trouver le même, j’ai déjà tenté l’expérience et à part une sourde colère, je n’ai rien dégusté de semblable.

Sur les Hauts de Cagnes, vue imprenable et nombreux restaurants, l’an passé ils n’avaient plus congélos, c’est embêtant quand la température extérieure atteint facilement les 30 °. A St Jean cap Ferrat je demande la composition exacte du café liègeois, pas de vrai café, juste un arôme artificiel, drapée dans ma dignité je suis partie noyer ma déception ailleurs. A Antibes trop de monde pour me lancer dans l’attente d’un plaisir improbable. Maintanant je suis raisonnable, j’ai compris que le meilleur des meilleurs je l’ai à portée de main, dans un jardin magnifique, préparé par une amie, alors fini la quète toujours déçue de la gourmandise de l’été, un verre d’eau fraîche fera l’affaire et encore ça c’est pas gagné !!!

Partager cet article
Repost0
18 août 2008 1 18 /08 /août /2008 07:11


De leur camion-vitrine réfrigéré ils toisent l’homo clientelus qui piétine en attendant la communion  son tour. Lui, a la moustache arrogante et le regard appitoyé devant la file qui se forme à ses pieds il doit se dire « braves gens n’avez-vous donc que ça à faire ?»

Elle, a la coiffure brillantinée, pas un cheveux ne dépasse, mépris et dédain accompagnent le « Et avec ça ? »

La foule se presse, les caddies s’entrechoquent, la patience des uns s’émoussent, mais Mr et Madame les fromagers dominent la cohue, pourquoi se presser,  nous sommes bien sous la toile qui dégouline, le client n’est plus roi depuis longtemps, le client demande avec humilité  un peu de Brie bien fait, 200 grammes de cela, le couteau dérape et fera 300 grammes, bon poids, sourire forcé au moment d’encaisser, il faut quand même dire merci à la ménagère qui vient de laisser 50 euros contre  une mine renfrognée.

Enfin mon tour, juste un gros morceau de Cantal, de l’Entre- deux pour Pomponette, avec une croute moisie bien épaisse, elle adore et là je tiens ma vengeance, je suis une emmerdeuse moi, j’ose réclamer le ticket de caisse et leur agacement est palpable, crime de lèse-fromager, ils se sentent outragés de ce manque de confiance, m’en fîche, dimanche prochain je demanderai encore le ticket de caisse.


Partager cet article
Repost0
17 août 2008 7 17 /08 /août /2008 07:25


J’ai gardé de mes années dans l’enseignement spécialisé l’habitude de ranger, classer, répertorier tout ce qui est jeux, jouets, livres et k7.

Même si chaque soir mes chères têtes blondes et brunes ont pour mission de tout rentrer et ranger dès qu’ils sont partis je consacre une matinée à mettre tout dans le bon sens, enfin le mien…

Les playmobils ensemble, les animaux de la ferme pas avec les sauvages, et les insectes à part pour une future blague, l’araignée perd une patte à chaque  frayeur qu’elle fait !

Les petites voitures ont leur caisse, et  les tracteurs aussi, les figurines leur petite  valise, les garages leur étage dans le placard, c’est un ordre qui règne depuis 12 ans avec une consigne à respecter absolument : les jouets de la chambre restent à la chambre, les puzzles du salon restent au salon, les jeux du placard restent au rez de chaussée.

C’était une une organisation parfaite, peu transgressée jusqu’à l’arrivée de nouveautés, des choses à 4 membres, plus ou moins vétues, plus ou moins coiffées, qui provoquent un air méprisant, mais j’en surprends parfois un entrain de déshabiller ou coiffer une poupée, vite jetée à mon approche, on est un « mec » que diable.

 Je me vois à présent dans l'obligation de créer une catégorie "poupées-dînettes-petits zabits et déguisement de princesse" qui ne pourraient bien sûr pas cohabiter dans la même corbeille que Zorro, général romain et armes de guerre en tous genres

Alors ce matin je lance un appel à « HenriVictor »

J’ai remis en place les bras et les jambes qui gisaient par terre, mais point de tête à l’horizon, alors qui a devissé la tête ( j’ai mon idée) ?

 Qui a joué au foot avec (j’ai aussi mon idée) ? Vous avez de la chance que cela me fasse penser aux Monty Python, sinon j’aurais pris la cuillère en bois …

PS: Victor une petite idée bien à toi pour tes 9 ans qui approchent ????


Partager cet article
Repost0
16 août 2008 6 16 /08 /août /2008 07:59


Ces derniers jours 2 découvertes de taille sont venues embellir mon quotidien.

Révélation 1 : Le chocolat noir ou truffé de chez Le*der est bien meilleur et moins cher que le Ne*stlé chez les mousquetaires, pour les gros consommateurs que nous sommes c’est presque aussi important que la baisse du pétrole !

Découverte 2 : Depuis quelques jours une fleur géante d’hibiscus déploie sa parabole dans une plate-bande, imaginez une assiette rose qui ferait 40 cm au moins, les nombreux boutons en formations laissent présager une invasion de corolles. J’aime le gigantisme chez les plantes sans doute parce que mon mètre 57 m’ennuie souvent pour atteindre le haut des armoires (j’ai un tabouret dans chaque meuble un peu haut), j’aime les feuilles larges et délicatement velues des citrouilles, j’aime les plantes aquatiques qu’un jour Maky mettra dans le bassin qu’un jour il fera, j’aime les feuillages des acanthes qui évitent le désherbage en dessous.

4 paires d’yeux surveillent l’éclosion des autres soucoupes, chacun y va de son commentaire et Pomponette qui n’entend pas en rester là consulte déjà son catalogue.

A part ça rien de bien important à vous faire partager, finalement une belle journée hier, pas forcément d’été mais du soleil, il en sera de même sans doute aujourd’hui, du nettoyage dans des endroits peu accessibles du jardin, ça fait du bien et pis c’est tout…

Je récapitule : le chocolat extra, la fleur impressionnante !


Partager cet article
Repost0
15 août 2008 5 15 /08 /août /2008 07:38


C’est un peu comme une convalescence mais sans la maladie, se réapproprier la maison, ramasser un légo, un playmobil, finir le livre d’Henri, si pressé qu’il était de savoir si Bambi allait trouver son amoureuse qu’il tournait les pages à la vitesse de l’éclair, la boite de feutres à descendre, enlever les favoris d’Arthur qui me prennent une place folle, en plus maintenant j’ai ses photos, c’est bien le petit-fils de Maky, sujets de prédilection, les nuages et les fleurs !!!

Rembobiner toutes les k7, avec celle de Ben Hur j’ai du boulot, mes magnétos pédalent un peu dans la semoule…Je m’attendris déjà en trouvant par ci par là les derniers vestiges des vacances, attaquer le ménage sera une bonne thérapie et la maison m’en sera reconnaissante, les « nous aurions pu faire ceci ou cela » sur fond de regrets et  de culpabilité seront vite balayés par l’aspirateur et puis je me dis qu’ils sont si bien dans la piscine que les en priver pour faire autre chose serait de la cruauté mentale, je veux bien taper avec la cuillère en bois mais pas plus…

A part ça, fait pas chaud le matin, mais pas du tout, sur la carte fait pas chaud à Biarritz non plus, pauvre Titou qui ne se baignera peut-etre pas autant qu’il l’espérait.

Pour la petite histoire sachez qu’Eugénie a fait un énorme calin(dont elle est très avare) à Henri  en le retrouvant, et comme il est friand, demandeur et distributeur lui-même de signes d’affection il a du monter direct au 7 ième ciel.

Comme il dit «  j’en suis dingue d’Eugénie » ça fait 2 avec  Maky


Partager cet article
Repost0
14 août 2008 4 14 /08 /août /2008 07:08


A peine une heure de route pour passer sans transition d’une immersion totale «  c’est mon tour, j’prends mon vélo, on fait un ping-pong, arrêeeeeeeeeeeeeeeeete de m’embêter, Maaaaaaaaaab t’es où, qui vient se baigner ? » à la rencontre avec une Otir absolument telle que je l’imaginais, regard bleu et brillant, bonne humeur chevillée au corps quoiqu’il arrive, répondant de bonne grâce à mes questions avec la précision que l’on lui connaît  sur son blog.

Mais là franchement je ne sais plus que dire, Heure-bleue a ouvert la marche en publiant un billet dès notre séparation parfait en tous points, ce matin je lis celui d’Otir, parfait lui aussi bien sûr alors ce que je pourrais dire devient presque inutile

Joyeuse rencontre sous le signe de la sympatie partagée, bourrasques de rire, souffle d’amitié confirmée, soleil qui joue dans les nuages, une jeune fille qui lit Jane Austen mais ne perd pas une miette de nos propos d’une impérissable banalité, à ces yeux sans doute, elle a du nous trouver bien bruyantes, le vent emportait nos « déjà , ah c’était très sympa, bon retour, à demain sur les blogs » Un peu de frustration, beaucoup de fatigue mais un beau début de nos vacances à nous !

Recommandation : ne faites pas confiance à un parisien, si vous lui dites « jardin des plantes » aussitôt il vous répond, « Super ! J’adore, c’est toute ma jeunesse » A part ça il est infoutu de vous donner le nom de la place, à part l’arrêt du bus 61 c’est tout ce qu’il est capable de vous dire !!!


Non le Goût ne dis rien !Tu es nul sur ce coup là !!!

Ceci dit tu nous a fait bien rire.


Partager cet article
Repost0