Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : le blog attentiontravaux.suite
  • : Famille, lectures, humeur du jour.
  • Contact

  • bricol-girl

visiteurs

Archives

Articles Récents

10 novembre 2007 6 10 /11 /novembre /2007 06:12
babette.jpg

 

Tante Babette prit une profonde inspiration et le subtil mélange du sucre et de la vanille fit son effet. Tel un kaléidoscope sa mémoire bouscula la chronologie et la régression mentale put commencer. Ce parfum de biscuits en train de cuire Babette l’avait senti avant de pénétrer dans l’arène, face au lion qui allait la dévorer et faire un festin de sa chair. César n’avait pas levé le pouce. Toutes les tantes  Babette de la famille sont de fines cuisinières, leur destin étroitement lié aux diverses recettes parvenues jusqu’à nous. Telle cette Babette, sœur cachée de Jeanne la Pucelle qui au pied du bûcher inventa les délicieux « pieds de cochon grillés au feu de bois » que nous dégustons chaque année au mois de mai. Une autre tante Babette par sa correspondance venue du Danemark où elle s’était exilée afin de fuir la Commune, nous conte quel grandiose festin elle élabora. Festin destiné à réveiller les papilles engourdies  d’austères protestants. Une autre Babette déguisée en soldat donna bien du fil à retordre aux Allemands pendant la guerre, elle revint d'une mission en Angleterre avec la recette d’un gâteau, le« Senvatenguerre » que nous dégustons à sa mémoire chaque 6 juin. La dernière Tante Babette passa toute sa vie au chevet d’un certain Marcel à lui confectionner des madeleines pendant qu’il noircissait des pages et des pages  de mots compliqués.

Est-ce une fatalité pour notre famille que de tous temps il y ait eu des tantes Babette, blondes comme des petits Lu, douces comme de la brioche, fondante comme du caramel mais dotée d’une personnalité digne d’ héroïnes de roman. Que nous réserve la petite Babette qui du haut de ses 3 ans joue déjà à la dînette et prépare des décoctions d’une couleur changeante comme ses yeux. Nos Babette seraient-elles un peu sorcière ?

Ceci est ma participation à la consigne 57 de Coumarine. Vous pouvez lire  les textes des  autres participants  ici :
Paroles Plurielles.



Partager cet article
Repost0
9 novembre 2007 5 09 /11 /novembre /2007 06:28
crilou.jpg

Il y a peu de temps encore le portrait aurait été celui d’une femme douce, effacée, vivant dans l’ombre de son époux, par lui et pour lui. C’est ainsi que je voyais ma tante, épouse du frère de papa. Ils nous recevait pour Noël dans l’appartement parisien de l’Avenue de la Grande Armée, nos 3 cousins cantonnés dans leur chambre attendant l’arrivée des invités et l’illumination du sapin, avec de vraies bougies, cadeaux, papiers froissés, quelqu’un au piano, cantiques et parquet crissant sous nos pas, noël citadin pour les campagnardes que Sister et moi étions. Tante Crilou officiait auprès de tous en parfaite maîtresse de maison mais toujours un peu en retrait derrière Oncle Guy.

Lorsque la maladie emporta ce dernier, une autre femme déploya ses ailes, une artiste dans tous les sens du terme, envolée la rigidité protestante, envolée le corset étroit de la famille, Crilou passe à la télé, Crilou ouvre une galerie à de jeunes artistes, Crilou écrit des livres, Crilou, se passionne avec une intelligence fine et perspicace à nombre de choses qui sont à des lieues de ce que l’on pouvait imaginer. Crilou a toujour la voix la plus douce qui soit mais dans son dernier livre autobiographique elle crie le malheur et l'injustice de n’être « qu’une » fille dans un milieu qui ne reconnaît que les garçons. Elle hurle de sa voix encore plus douce la douleur de voir son père et sa mère divorcer, la différence commence à s’installer dans le clan protestant et ce n’est pas bien vu. J’ignorais que ma tante Crilou pouvait avoir autant de talent, en premier et non le moindre, celui de manier un humour doux amer qui devient sous son clavier- plume une arme redoutable. « Pauvre petite fille riche » elle nous entraîne sur les chemins de son enfance dans le Doubs et c’est un vrai plaisir de découvrir, bien trop tard, quelle femme exceptionnelle nous avions comme tante.

Tante Crilou a 80 ans, une ligne de jeune fille, une énergie débordante et nous attendons avec impatience la sortie du prochain livre.Que les parisiens ne se privent pas de visiter sa galerie, il y a toujours quelque chose à voir. Tapez sur mister G « Atelier Z ».
Ceci n'est en aucune façon de la publicité, elle n'en n'a pas besoin, juste un hommage affectueux.

Vous l’avez compris Maminette a regagné ses foyers.

Partager cet article
Repost0
8 novembre 2007 4 08 /11 /novembre /2007 08:31
Mab est débordée, je ne sais pas pourquoi, moi je suis en pleine forme, malgré un gout de trop peu dans mon biberon matinal. Il semblerait qu'une expédition normande se prépare, je suis coincée entre 2 sacs, un couffin,  faudrait pas qu'ils m'oublient dans leur hâte  de me rendre à ma maman.  Pour les dernières nouvelles fraîches faites un tour sur le blog du gaga de service, j'ai nommé Maky mon grand-père complètement idiot. Je sais que l'on ne doit pas manquer de respect à nos anciens mais là...
Partager cet article
Repost0
7 novembre 2007 3 07 /11 /novembre /2007 08:35
IMG-0603.JPG

Demain je n’aurai plus l’oreille aux aguets, demain je mettrai la télé à fond, demain je dormirai sur mes 2 oreilles sans attendre un réveil intempestif nocturne qui ne vient pas, demain je ne demanderai plus à maky de me monter la demoiselle ni aucune autre manutention redoutable pour le dos, demain je pourrai avoir mes lunettes ailleurs que dans le dos, demain je continuerai mon livre abandonné il y a 15 jours, demain je me vautrerai sur le canapé sans être labourée de coups de pieds, demain je n’aurai pas l’affront de me voir refuser le biberon du soir dans un grand hurlement de désespoir ou de colère, je n’ai pas encore bien défini la chose, je penche pour la colère, demain je ne serai plus pliée en 4 pour tenir la belle debout selon ses désirs de plus en plus pressants, demain je la rends, et après demain elle me manque. Que la pédiatre qui a dit que Maminette était une contemplative vienne s’en occuper de 18 à 20 h, c’est l’heure stratégique, et elle révisera son jugement.
Mais quand même une grosse sieste de 3 heures et un festival de bravos, marionnettes et mines de clown devant son fan-club venue lui rendre visite.

Je me suis quant à moi évadée hier soir du « tout bébé » pour regarder avec grand plaisir le premier épisode de Guerre et Paix, je sais bien comment ça va finir mais le tournage en milieu naturel à Saint- Petersbourg était un régal pour les yeux.
Merci à tous et toutes pour vos commentaires qui restent sans réponses, mais en ce moment je fais le choix de vous visiter plutôt que de vous répondre.  Quant au repassage il n'est toujours pas fait mais les armoires sont encore pleines alors rien ne presse.
La tradition grand-paternelle est en marche...au moment où j'écris Maminette est en train de jouer sous la table  avec les pieds griffus et "dentus" des têtes de lions-chimères, elle leur fait même une grande conversation charmeuse. Maky faisait pareil.

Partager cet article
Repost0
6 novembre 2007 2 06 /11 /novembre /2007 08:31
IMG-0597.JPG

Si nous avions eu autant de cerises que de feuilles mortes nous aurions frôlé l’indigestion. Le cerisier a été plus généreux en feuilles qu’en fruits . Le raclement du rateau et le bruit des feuilles crissant sous nos pas fut source d’amusement pour la demoiselle qui trônait dans la poussette, jouant l’inspecteur des travaux finis. Le soleil était de la partie et nous  avons bien profité de ce moment.
Un mauvais vent est passé  ensuite sur la maison transformant une parfaite petite fille en vilaine qui n’a pas été très sage. Là je vois sa mère bondir, mais oui ma poulette, pas sage du tout la belle. Un petit coup de blues sans doute !
J’espère que cette après-midi elle sera plus mignonne pour recevoir ses visites.
J’hésite entre 2 possiblilités, pendant le dodo du matin : repassage ou viste des blogs ? Le Choix est cornélien, les deux sont urgents.
 Première tarte aux pommes de la saison, Maky vient de la finir en se le levant, c'est mieux que le carré de chocolat habituel.
Je sens que je vais le mettre au régime celui-la et pas pour rire!


Partager cet article
Repost0
5 novembre 2007 1 05 /11 /novembre /2007 08:35
IMG-0594.JPG
Maminette est trop grosse dormeuse pour que j’arrive à mener de front mon lever-douche-petit-déjeuner, le sien, biberon-discours-marionnettes et grand bravo au chat égyptien  et autres pitreries, tout cela pour dire que le blog passe longtemps après mais juste avant le dentiste. Je vais préparer à l’avance le repas du petit-cœur, à ce sujet je ne dirais jamais assez tout le bien que je pense du « babycook ». C’est quand même idiot d’avoir attendu le 4ème enfant pour  faire l’acquisition de ce robot qui cuit et mixe les petites quantités des enfants. Une pomme de terre ou deux, un peu de courgette, une carotte, un brin de céleri,  quelques haricots verts, le tout cuits à la vapeur, un peu de viande ou poisson ajouté au moment de mixé et voici une grand-mère contente de n’avoir pas ouvert un petit pot. C’est tellement bon que pour un peu j’en mangerai : une cuillère pour toi, une pour moi.

Peux pas continuer, elle a les bras qui s'allongent dangereusement vers le clavier ...
_bug_fck
Partager cet article
Repost0
4 novembre 2007 7 04 /11 /novembre /2007 08:39
IMG-0589.JPG                                                                 La photo du matin pour sa maman.


Prière d’envoyer le formulaire en 3 exemplaires à Mademoiselle Maminette, qui le déchirera en 1000 morceaux comme les « tacalogues ». Seule responsable de la parution du billet du jour tardive. Couchée à 20h15 précises et réveillée en chantant à 8 heures tapantes. Trop dure cette enfant, je vais la rendre d’ici peu. Je ne vous fais pas le compte-rendu de la journée d’hier, parfaite avec une chanteuse-danseuse-épingleuse de grand-père. A ce  jour je crois pouvoir affirmer que Maky est touché, harponné, la flèche en plein dans son cœur de bricoleur, la liquéfaction est proche, j’attends la serpillère à la main pour éponger les restes de sa lucidité, je ne vais pas remplir un bol… A part ça,  rien. En parcourant les politologues-blogueurs je saurai bien assez tôt comment va le monde. Maminette ou pas c’est marché ce matin, une chose est sûre je n’achèterai pas de pommes. Dimanche nous avons joué aux cueilleurs-ramasseurs. Dans une ferme pas loin de chez nous le kilo de pommes sans pesticides à 1,25 ! 30 kilos ramassés en peu de temps grâce à l’aide des garçons. Depuis je nage dans la compote.
Cette petite virée aux couleurs d’automne nous a permis de voir l’envol d’une montgolfière et de la suivre pendant 30 minutes.
Réflexion de N°2 dans la voiture et à voix basse : Mab elle exagère de nous faire travailler pour le dernier jour de vacances.

Le travail ayant constitué pour lui à regarder les autres mettre les pommes dans les cageots…Ingratitude majuscule des enfants !

Partager cet article
Repost0
3 novembre 2007 6 03 /11 /novembre /2007 08:37
Img-0559.jpg

Après embarquement des provisions de survie, sandwiches, pommes, eau, biscuits, chocolat, menaces et conditions, bonbons, pas trop c’est mauvais pour les dents, les « céquanquonarrives » furent stoppés net par la voix douce et blonde, selon N°3, du GPS. Excitation au maximum lorsque Maky dépassait la vitesse autorisée et se faisait rappeler à l’ordre par la demoiselle.
Juste à l’heure au rendez-vous avec Fille Unique pour l’échange prévu et re-embarquement des provisions et bagages de mademoiselle Maminette, traumatisée par le voyage comme on le voit sur la photo. Parcours un peu plus long que prévu mais une petite fille bien sage et gaie. Une bonne nuit, très bonne même et c’est parti pour une journée bien occupée, en ce moment elle ronge avec ses 4 dents un crouton tout en faisant de grands discours à ses jouets musicaux.
Après le tourbillon des garçons c’est autre chose avec Maminette nous ferons de la poussette-cross !
Maky est quasiment, carrément gâteux, je n’en dis pas plus.


Img-0561.jpg

Pour Fille-Unique: Photo il y à 20 mn. Au fait tu ne m'avais pas dit qu'elle toussait!
PS. Le jean de Victor aura peut-être tendance à déteindre, en faisant l'ourlet j'avais les mains bleues!
Bisous.

Partager cet article
Repost0
2 novembre 2007 5 02 /11 /novembre /2007 08:15

IMG-0554-copie-1.JPGImg-0557-copie-1.jpg

Pas le temps ce matin, nous allons effectuer l'échange , comme au temps de la guerre froide, sur un parking, 3 garçons contre une Maminette. juste les photos de l'enfant exploité.
Partager cet article
Repost0
1 novembre 2007 4 01 /11 /novembre /2007 06:15
Img-0547.jpg

J’ouvre la porte, seulement une personne avant moi, c’est parfait, je prends mon tour et  comprends que la « charmante préposée au guichet » ne discute pas avec le « patient » devant elle mais avec un interlocuteur invisible. Transparent semble être le client qui attend son argent ou son recommandé, ses quelques mots balbutiés n’atteignent pas la préposée qui sous le sceau du secret clame haut et fort que « Oui, mais tu sais Gégé c’est pas un bon un plan, il est au chômage et puis 2 enfants c’est beaucoup ! Non mais je te dis ça en passant et puis avant moi il était avec Muriel, celle qui travaillait avec moi, un peu pénible, mais je l’aaaaaaadore quand même, ça vous fait 10, 50 eus » Elle a un débit du style mitraillette, pas un regard pour le client, pas un bonjour, encore moins merci et un regard plus qu’indifférent m’invite à lui donner mes paquets. Histoire sans paroles, en ce qui nous concerne toutes les 2 mais le temps de la transaction j’ai appris bien d’autres choses sur sa vie privée : kilos à perdre, épilation programmée, pot au feu à préparer, vacances ratées, le tout bien épicée de médisances et ragots. Je me sens aussi invisible que le jeune homme avant moi, je rumine ce que je vais lui dire mais je crains les mesures de rétorsions éventuelles et sors de la poste en claironnant quand même un « au revoir mesdames » limite agressif.



Img-0549.jpg

Les monstres vont m’attaquer j’arrête là mon coup de gueule, mais avant sachez qu’ici c’est nul : Même pas le droit d’aller dans la rue quémander des bonbons. Ben non pas le droit  mais ce soir soirée Texas, hamburgers faits maison, fond musical country, et 3 cow-boys à ma table. Youpi !

Img-0550.jpg

Partager cet article
Repost0