Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : le blog attentiontravaux.suite
  • : Famille, lectures, humeur du jour.
  • Contact

  • bricol-girl

visiteurs

Archives

Articles Récents

13 décembre 2006 3 13 /12 /décembre /2006 08:40

 

Encore une chose pour laquelle nous sommes décalés, moi c’était lundi et lui c’était hier, comme un ressort à 13h30 il s’est levé de son fauteuil dont le moelleux est pourtant propice à l’évanouissement et m’a déclaré « Bon j’y vais » Alors là je crains le pire, Maky n’a pas beaucoup d’envies dans les petites choses mais les achats bien chers ça il peut le faire et même ramener une voiture, c’est déjà arrivé, nous étions à l’époque en Algérie, double salaire et on n’allait pas se priver de la plus grosse, la plus chère, V6 et que sais-je encore. En période de Noêl, le maître mot pour nous est « on ne se fait pas de cadeaux » mais il me devance toujours et je suis toujours gâtée.

 

Donc ne le voyant pas revenir dans des délais raisonnables je commençais à m’inquiéter pour la CB, surtout qu’il avait déjà téléphoné pour demander si N° était pourvu, oui largement, parce que une longue –vue à ce prix là c’était dommage de passer à côté, mais si on rajoute un cadeau à l’un il faut faire pareil pour les autres, le sens de l’équité nous guide toujours.

 

Re donc, défilait dans ma tête, un APN super performant, la paire de chaussures indispensable , il en a au moins 25 et même des jamais mises, la enième sur –veste (au moins 6) le costume blanc dont il rêve depuis toujours, le truc machin chose pour rendre le PC aussi performant que ceux de la Nasa, bref j’avais moult possibilités d’inquiétude, mais c’était encore une fois faire preuve de mauvais esprit, je sais très bien faire,ça.

 

Re re donc il est revenu avec un scanner pour  MOI, tout petit, tout mignon, pas compliqué dont je suis déjà très contente, fini les photos prises à la va- vite pour illustrer la page du jour et sans aucun rapport avec ma prose.

 

 

Et voilà c’était le fait marquant de la journée, mon sapin sera très bien finalement, ce soir Sister reçoit Perfecta et son mari, petit avant-goût de distribution de cadeaux avant le 25, chaque année nous perpétuons cette tradition amicale en nous recevant à tour de rôle, l’année prochaine ce sera chez Perfecta, Sister va tartiner, le patissier du bout de la rue ayant fait ses classes à Londres est en train de lui confectionner muffins et crème « qui va avec » l’heure sera au tea time et à la bonne humeur générale, espérons que Pomponette n’aura pas de quinte de toux ni trop de démangeaisons…

 

Nathalie tes commentaires ne passent pas, je n’y comprends rien.

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
12 décembre 2006 2 12 /12 /décembre /2006 08:05


Tout comme certains dîners que l’on redoute et qui finalement se passent dans la meilleure des ambiances, la corvée pour laquelle nous partions hier matin s’est muée dés notre arrivée en « presque » partie de plaisir. Peu de monde, dommage pour les commerçants, une liste bien faite qui évite les errances dans les rayons, nous avons mené de main de maître ce pensum qui n’en n’est pas réellement un.

Les N° 1,2 et 3 sont servis et même Maminette aura des petits présents, histoire de faire voir aux parent que l’on ne l’oublie pas surtout de me faire plaisir, j’ai commencé mollo avec la girafe, puis un petit pyjama jaune bien douillet m’a tendu les bras et pour finir j’ai complètement craqué pour une turbulette écrue à rubans verts, 10 ans de jeans et de grosses « godasses » aux oubliettes devant le rayon des filles.
Par contre je suis déçue par le manque de choix, hormis les fameux star wars, Arthur et les minimoys, les aspirateurs pour futures ménagères il n’y à que des mètres de rayons, pleins certes, mais du même jeu, un jouet qui allierait le ludique et l’éducatif avec des couleurs pas trop agressives, ça, on ne le trouve que sur catalogue, ce que j’ai fait aussitôt en rentrant, pas trop fourbue et Sister non plus.
Ensuite ce fut l’heure d’emmener Pomponette chez le docteur, bronchite chronique et démangeaisons lui gâchent la vie en ce moment, le tout étant lié à la saison, pas de soleil, pas de jardin elle s’étiole la Pomponette mais le coup de grâce lui fut asséné hier soir en entendant « prurit sénile » j’ai bien cru ou qu’elle allait le mordre ou faire une syncope, la sénilité c’est pour les autre, pas pour elle, elle n’a que 83 ans…
Au final, rien de grave mais de l’agacant.
Lu hier sur le blog d’une nouvelle venue chez moi le récit de sa mésaventure avec des anglais, cousine Cambridge ferme les yeux, donc voici ma blogueuse en voiture, sous la pluie qui renseigne du mieux qu’elle peut des anglais un peu perdus, elle a bien conscience de faire une b^étise dans ses explications mais ce n’est pas très facile de parler feux rouges et ronds-point dans la langue des Beattles…le soir elle repasse au même endroit, une voiture se porte à ses côtés , ce sont ses anglais qui…l’insultent violemment…moi je suis stupéfaite en lisant cela. Liath le raconte mieux que moi mais je n’ai pas pu m’empêcher de vous en parler.
Encore un moment de plaisir hier soir en regardant l’émission sur les futurs chefs, nous étions chez le cuisinier des herbes et fleurs en Savoie, sous son grand chapeau se cache un artiste car n’ayant jamais mangé sa cuisine je peux dire que rien qu’à voir ce n’est pas une assiette mais un tableau du plus bel effet, rien n’y manque, perspective, couleurs, graphisme, c’est magnifique tout simplement.
Stop pour ce matin, j’attaque le sapin, il n’est pas génial mais bien garni ça ira.



Partager cet article
Repost0
11 décembre 2006 1 11 /12 /décembre /2006 06:56

 

C’est la journée de toutes les détestations, en même temps une fois par an ce n’est pas si terrible, je n’aime pas le shooping, pas plus de devoir choisir entre plusieurs possibilités d’achat, encore moins faire la queue derrière 15 personnes et quand mon tour arrive c’est là que la caissière ou prend sa pause ou doit changer le rouleau de la caisse enregistreuse quand ce n’est pas mon article qui n’a pas de prix et que je te cavale dans tous les rayons pour finir par le laiser faute de code barres. Je déteste errer dans les rayons à la recherche du playmobil introuvable mais que N° 3 a vu à la télé ou sur un catalogue et c’est celui-là et pas un autre. L’abondance sans vraiment la diversité me déprime, des mètres et des mètres de robot tous plus laids les uns que les autres agressent mon sens de l’esthétisme, mais trouver le petit cadeau qui fera de l’effet et plaisir surtout me comblera en me donnant le sentiment du devoir accompli, pour Pomponette ce sera difficile mais assisté de Sister ça devrait aller, pour Perfecta , étant donné son pseudo…je vais y passer un bon moment. Lili m’a donné l’idée lumineuse qui me manquait : Sophie la girafe pour Maminette. Si on pouvait comptabiliser le nombre d’enfant qui lui ont machouillé les oreilles à celle-la…

 

Mais je reviens au shooping, si vous chercher quelqu’un pour faire du lèche-vitrine, entrer dans les boutiques à la seule fin d’essayer sans acheter, juste pour voir, deviser longuement sur les attraits de tel petit pull angora ou non qui ira avec tout ou pas, surtout ne m’emmenez pas avec vous, pour un café en terrasse tant que vous voulez, une expo, un musée, une librairie, OK mais le shooping de fille, ça je n’ai jamais su. De 4 à 23 ans j’ai vécu au milieu d’une fôret à 5 km du premier village ceci expliquant peut-être cela, et encore je pense plutôt que c’est dans mon caractère.

 

Donc tout à l’heure munies de listes nombreuses et variées, du chéquier, de la CB et d’une détermination sans faille, nous allons Sister et moi passer la journée à la grande surface de la région, arpenter la galerie marchande d’un pas vif au début et traînant à la fin, affronter les tentations nombreuses et râler de concert contre l’euro qui nous a tous foutus dedans…

 

Pendant que j’écris cela, qui n’a pour seul but que de me défouler et peut-être vous arracher un sourire, je revois le reportage d’hier, encore les sans abris du périph. Juste un mot à Monsieur le Maire de Paris ville lumière. Plutôt 3 questions.

 

Est-ce bien nécessaire de faire Paris-plage ?

 

La nuit blanche est-elle indispensable ?

 

Les illuminations sont-elles bien utiles ?

 

Il me semble que tout cet argent pourrait être consacré à loger, nourrir et soigner nos concitoyens dans la détresse.

 

Le tout étant une simple question de bon sens me semble t-il.

 

Une bonne nouvelle quand même : dictateur : moins 1, c’est déjà ça.

 

Hier marché, Archi-Mamy à déjeuner, Fille Unique devait appeler pour les cadeaux des petits, j’attends toujours, FBI, je l’avais déjà vu, mais j’ai regardé en pensant à Heure-bleue, en bref un dimanche ordinaire.

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
10 décembre 2006 7 10 /12 /décembre /2006 07:43

Hier alors que je me remettais tranquillement du bain (que j’adore) qui me fatigue toujours un peu Mab et mamanamoi se parlait dans le truc que l’on met à l’oreille et qu’ouïs-je mine de rien ? ces deux là parlaient, détaillaient, supputaient au sujet des cadeaux que le bonhomme en rouge allait déposer dans la cheminée, forte des pouvoirs magiques que les bonnes fées m’ont donné j’ai compris que mère et grand-mère oubliait quelqu’un dans la distribution, qui ? moi moi et moi.. C’est bien la peine d’avoir fait tout ce cinéma à ma naissance, de m’avoir attendu et espéré si longtemps pour me zapper totalement  , comme si je n’existais pas, le jour de Noêl. Pour la peine je vais faire virer la couleur de mes yeux, d’ailleurs je n’ai pas encore décidé , j’hésite entre gris, bleu et noir. Bien fait pour elles.

 

Ah les frêres seront gâtés eux !

 

La journée ayant mal commencé pour moi avec ce coup de fil, ça continue par l’arrivée d’un grand escogriffe « le gars Dodo » non il ne dort pas, au contraire il s’agite partout, et je crois comprendre qu’il va attaquer ma future chambre, moi je vous le dis ce n’est pas demain la veille que j’irai, les N° 1 2 et 3 sont restés avec les parents 4 ans dans le dortoir, alors ils peuvent toujours y croire, dans leur lit j’y suis j’y reste, na !

 

Et ça continue dans les contrariétés, après mon biberon de midi, allez on embarque tout le monde pour l’école, ils sont fous nous sommes samedi..et là dans une grande salle surchauffée, pleine d’enfants et de cris il a fallu que je m’ingurgite le spectacle de fin d’année, N°3 a joué une petite saynette, bof et à la fin N°2 a chanté, j’ai du faire celle qui était ravie, mais franchement ce n’était pas terrible, ils verront la différence quand je serai star…

 

Nous sommes enfin rentrés tous à la maison et ouf un peu de repos, pas pour longtemps , le tonton Bruno est arrivé et avec Papa ils parlent toujours très fort, limite dispute, mais ça fonctionne comme ça entre eux, rien de grave.

 

Bon j’en reviens aux cadeaux, je suis sûre qu’Archi-Mamy pensera à moi, je crois quand même que Mab va m’acheter une turbulette, sais pas ce que c’est, mais je lui fais confiance.

 

Je reprends le clavier, cette petite est insupportable, elle a tout raconté donc je n’ai plus rien à ajouter sauf qu’hier il a fait un temps superbe, que Pomponette comme toujours à cette époque ne nous fait pas plaisir du tout, elle tousse, est fatiguée, le jardin lui manque et lundi je l’emmène chez le docteur. Mais nous savons toutes que le vrai mieux sera aux premières promesses de printemps.

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
9 décembre 2006 6 09 /12 /décembre /2006 07:46

Il nous arrive quelque fois, souvent même de regarder le Magazine de la santé après le déjeuner, toujours très intéressant, bien fait et à la portée de tous, une émission quotidienne sans voyeurisme ni pathos c’est assez rare pour le souligner, depuis le début de la semaine la fin de l’émission etait consacrée aux maladies rares et orphelines, à cette occasion nous avons fait la connaissance du professeur Munich, une belle rencontre. Tant d’humanité et de chaleur essentiellement vouées à la recherche de moyens pour soulager de grandes détresses fait un bien fou en ces périodes plus que troublées. C’était un vrai bonheur de voir ces parents et enfants repartir de leur visite regonfler à bloc, le sourire du petit garçon en disait long sur l’espoir que cet homme formidable venait de lui insuffler, nos petites misères semblent bien dérisoires et  une question me taraude toujours dans ces moment là « il y a-t-il quelqu’un là haut ? »

 

 

La matinée commence bien avec des nouvelles de notre cousine d’Atlanta, après avoir traversé des tempêtes et vents contraires la vie familiale semble plus calme.

 

A 20 ans elle a quitté Paris et ses parents pour s’installer aux Etats-Unis, depuis elle a eu 3 fils, dernièrement a adopté la nationalité américaine et se plaindrait presque aujourd’hui que son fils second envisage d’aller à New-York…

 

La tempête et ses dommages collatéraux. Archi-mamy est sortie de l’hôpital pour rentrer dans une maison froide, incompréhension de Maky face à certaines pièces qui avaient l’electricité et d’autres non, rallonge pour le congélateur et « allo allo Mr EDF » pour la chaudière, les services techniques étaient déjà à l’œuvre afin de dépanner 30 000 personnes dans la région.

 

Moi j’ai eu de grosses frayeurs avec l’ami ordi qui m’a fait le coup de l’écran noir plusieurs fois, j’ai horreur de ça.

 

Bonne pioche à la bibli, un livre sur François Villon de nos jours on le qualifierait de racaille de quartier, un autre de Pierre Assouline qui cherche son Rosebud et bien sûr un bon polar de Connely. Je peux envisager un samedi-dimanche à tourner les pages.

 

J’ai continué sans précipitation la déco en embellissant la cheminée, après je passe au lustre et ne restera plus que le sapin, je sais déjà comment sera la table de réveillon, donc tout est quasiment fin prêt.

 

 

Pour répondre à Fauvette qui se demande si les petits ont fait des listes au père-Noêl je reponds qu’entre un petitnamour 1 qui a trop d’idées, un N°2 qui n’en n’a aucune et un troisième qui ne voit que par les machines agricoles je suis bien obligée de faire des choix et de guider un peu leurs désidérata. De plus vivant au fin fond de la campagne normande ils n’ont pas trop l’occasion de faire les magasins de jouets.

 

 

Hier soir en regardant les illuminations, magnifiques, à Lyon je dis à Maky « Lollah va nous énerver avec ses photos » ça n’a pas loupé sur son blog ce matin les photos sont encore plus belles que d’habitude. Maky va finir par me faire une déprime ou alors il va faire rougir la CB, je le sens.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
8 décembre 2006 5 08 /12 /décembre /2006 08:24

Longuement je vous ai entretenu de mes insomnies et levers plus que matinaux, à ceux qui ont des problèmes similaires je ne peux que conseiller un petit séjour chez Fille Unique, en effet depuis mon retour je dors mieux et pire je me lève presque tard, ce matin c’était  encore à 7h30…mais aujourd’hui contrairement à hier il faisait nuit noire. Je fonctionne un peu par cycles, par exemple en matière d’alimentation je peux facilement pendant des mois me nourrir de la même chose, si je découvre une nouvelle sauce je suis capable de la mettre à" toutes les sauces" midi et soir, pendant 1 an je n’ai mangé que des haricots verts sans aucune lassitude, le matin, pain complet et confiture d’abricots pendant des années et du jour au lendemain fini je passe à autre chose, cela mérite t-il un rendez-vous chez le psy ?

 

 

J’ai un cycle qui dure depuis 62 ans,  et en plus il est d’actualité en ce moment, je veux parler du fait que depuis ma naissance j’ai toujours passé Noêl avec Papa, Maman et Sister, même quand nous vivions à l’étranger nous n’avons pas failli à cette tradition, depuis 3 ans papa à déserté, les rangs se resserrent mais nous sommes toujours en famille.

 

Avec le mariage le phénomène s’est étendu à ma belle-famille, 39 ans que nous passons les fêtes ensemble, cette année 2 de moins, ne nous restent plus qu’à mettre nos mères respectives sous cloche pour que cela perdure. Je suis bien consciente que je vais faire des envieux et des étonnés en racontant cela mais par les temps perturbés que nous vivons cela méritait d’être mentionné.

 

 

Par contre, fêtes, anniversaires, fêtes des mères, des grands-mères nous rassemblent beaucoup moins alors que dans d’autres familles ces moment là sont incontournables.

 

Hier soir je suis passée chez une amie pour parler du 31 décembre. De fil en aiguilles je constate que pour eux comme pour beaucoup d’entre nous les fêtes seront sous le signe d’une certaine austérité, les grands seront moins gâtés cette année, et c’est très bien ainsi, quelque fois étant préposée au ramassage des papiers cadeaux j’avais honte de cette débauche de paquets…

 

Aparté : j’entends le tonnerre, décidément tout fout le camp !

 

 

Une orange et un pain d’épices, si je dis ça à mes petits pour le coup ils n’auront plus aucun doute « Mab a bien connu la préhistoire »

 

 

Vous pouvez cliquer sur Album photo pour constater que ma déco prend forme, par contre tout ce que j’ai vu en matière de sapin est moche, déplumé, maigre et cher…Où est-il le temps où Viel Oncle en bon ex- braconnier allait nous le chercher dans les bois à un endroit connu de lui seul, mais vieil Oncle à rejoint le paradis des chasseurs il y a 1 mois.

 

Pour continuer les réjouissances dans la série « Quand on est fils unique on a des obligations » depuis lundi Maky va voir Archi-Mamy à l’hôpital, petite intervention, mais du souci quand même, on y rajoute la visite quotidienne aux chats, une voiture sur 2 au garage, « un devoir » à rendre pour Amidetoujours, résultat, nous nous croisons encore plus que d’habitude.

 

 

Hier ma mission était de consulter, stylo et calculette à la main les catalogues de jouets.

 

Consignes que je m’impose. Même somme pour les 3 , grosseur du paquet identique, même nombre de paquets et intérêt semblable.

 

Pas évident mais mission accomplie, yapuka.

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
7 décembre 2006 4 07 /12 /décembre /2006 08:40

Depuis des années ma déco de Noêl se faisait essentiellement sur un grand pan de mur, je m’éclatais avec clous, agrafes, grillages, tentures rouge et dorées, je jouais à l’étalagiste, le résultat souvent  (toujours) à la mesure du travail fourni pendant plusieurs jours.

Ceux qui ont suivi savent que nous avons refait le salon par conséquent cette année je calme mes ardeurs décoratives, aux oubliettes  clous et agrafes, les branchement de guirlandes improbables, les tentures rouges et dorées ne viendront pas recouvrir le tissu tout neuf.

 

Hier j’avais trouvé une autre solution, une différente manière d’exposer mon armée pacifique de pères-Noêl, j’étais contente mais pas satisfaite et ce matin au réveil une autre façon de décorer s’est imposée à mon esprit brumeux d’avant -café.

 Donc juste après vous avoir entretenu de ces problèmes existentiels je défais tout et recommence. Je peux faire et défaire 5 ou 6 fois cela ne me dérange pas l’essentiel étant le résultat qui doit me convenir à 100%. J’en entends déjà dire « elle n’a que ça à faire » c’est vrai mais quand je travaillais c’était la même chose.

 

Hier en ouvrant les cartons les péres-Noêl achetés à New-York ont fait défiler dans mon esprit toutes ces vitrines extraordinaires vues à cette époque, une énergie débordante transpirait de tous les coins de rues, c’était il y a 11 ans déjà, j’avais dans le sac la première échographie de N°1, et j’affirme qu’il a toujours la même jolie tête bien ronde aujourd’hui.

 

 

Toujours hier, un vrai bon moment de télé avec « Des racines et des ailes » Biarritz et ses maisons-folles, la mer, la Mongolie qui me fait toujours envie (sauf la nourriture) avec ses espaces à perte de vue.

 

 

Ce matin je pars à la course au sapin, ni trop grand, ni trop petit, bien équilibré, jolie forme et belle couleur.

 

 

Je rêve ou bien je prends mes désirs pour de la réalité ? ce matin il m’a semblé que le jour se levait plus tôt…en tous cas le ciel à des couleurs pastels printanières, oui je dois réver !

 

 

Je prends peu à peu mes marques ici et vous aussi j’espère, Pomponette préférait avant.

 

 

Pas de nouvelles de Maminette, elle doit se remettre de son mercredi avec les géants, et récupérer un peu de calme. Hier en fouillant dans les cartons j’ai mis la main sur les bonnets rouges clignotants et chantants que les garçons affectionnent tout particulièrement et miracle je ne sais plus par quel effet du hasard, j’en ai 4…donc Maminette aura le sien pour la photo traditionnelle, mais avant il faut que je le mette à la mesure de sa tête, une ou deux épingles peut-être ? non ce n’est pas une bonne idée…

 

 

Le travail, qui n’en n’est pas un, m’attend, je m’y mets après vous avoir lu.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
6 décembre 2006 3 06 /12 /décembre /2006 07:37

 

Au fil de mes lectures il apparaît que beaucoup de personnes n’aiment pas cette période, je fais un effort pour comprendre que les sans famille n’y trouvent aucun plaisir, que certains bouleversements familiaux ne soient pas propices aux réjouissances, aigris, dépressifs, associaux ne sont pas obligés de faire semblant, la morosité ambiante ne donne pas forcément envie de rejoindre les cohortes dans les magasins, j’avoue pour ma part que je trouve les publicités vantant les foies gras un peu indécentes mais bouder cette fête n’est ce pas la négation de souvenirs d’enfance pas très agréables à voir resurgir.

 

Dans notre famille nous avons toujours fété Noël, je revois Papa allumer les bougies du sapins et se tenir au garde à vous avec un seau d’eau prêt à éteindre le feu, Maman déployait des trésors d’ingéniosité pour que Sister et moi ayons des cadeaux ludiques (le mot est à la mode) et utiles, je revois mon arrière grand-mère avalant les truffes au chocolat au fur et à mesure que maman les faisait, à l’institut où travaillait Papa une grande fête réunissait le personnel et les enfants autour d’un sapin monumental après un petit spectacle. Quelque fois nous allions à Paris chez un oncle, bel appartement, parquet bruyant, sapin prés du piano, cousins perdus de vue depuis, tout cela fait de bons souvenirs et quand mon tour est arrivé de prendre la relève j’ai voulu conserver la tradition, sapin, maison décorée, cachotteries pour les cadeaux, avec les petits nous avons eu plusieurs fois le vrai Père-Noël, succés garanti.

Nous étions souvent fort nombreux, une petite quinzaine les 24 et 25 décembre, j’ai intérieurement quelque fois pensé que c’était trop et depuis 3 ans nous sommes 4 en moins et Maminette a elle seule ne remplira pas les vides laissés par les absents.

La magie de Noël encore une fois sera au rendez-vous, du moins je le souhaite, et je vais faire en sorte que chacun emporte encore une fois un bon souvenir de cette journée.

 

Je tiens à préciser que je n’ai jamais eu à me préoccuper de la préparation des repas, mère et belle-mère étaient réquisitionnées d’office pour concocter les menus et les tickets restaurants valsaient…encore une chose passée aux oubliettes avec la retraite.

 L’élaboration du menu est le point d’orgue des préparatifs et quand je vois le prix du simple chou-fleur j’ai quelques craintes pour la carte bleue qui risque de rougir dangereusement.

Un autre problème crucial et difficile à gérer : les 2 réveillons sont trop rapprochés à mon avis, les estomacs  déjà malmenés le 24 et 25 sont gavés (une pensée pour les oies) et il faut remettre ça…avec en plus l’arrière pensée de tous les sans abris, les hospitalisés, les pays en guerre et ce matin j’apprends qu’il faut aussi se faire du souci pour la banquise qui fond à vue d’œil, tiens sur la liste au père Noël je rajoute une bonne dose d’égoïsme.

 Allez ce matin j’attaque la déco du salon, je m’éclate avec les guirlandes électriques, j’installe ma collection de pères-noël, les automates et que les enfants arrivent vite.

Partager cet article
Repost0
5 décembre 2006 2 05 /12 /décembre /2006 07:48

 

Une matinée commençée par l’élaboration d’une vitrine propre à tenter la clientèle de Nôel, celle qui continue à faire des cadeaux, coups de cœur ou réflêchi, celle qui a besoin des conseils éclairés de Sister, une clientèle qui trouvera le petit cadeau qui fera le plus bel effet, une clientèle qui ne s’évade pas au soleil, qui respecte la tradition de l’échange de petis riens ou de gros quelque chose en un mot celle qui permettra à Sister de faire elle aussi des cadeaux.

Nous avons réalisé une vitrine assez tentante, vive et colorée, variée, bibelots, linges, vaisselle, verreries, gravures, cotoient les indispensables et les inutiles, les très chic de bon goût avec le drôle et humoristique, symphonie de couleurs, ambiance feutrée, la race en voie de disparition devrait y trouver son compte, d’autant plus que sister est la spécialiste du paquet bien emballé.

Mais la question se pose pour moi, que puis-je offrir à une sœur qui vend de tout, qui est extrèmement difficile et qui a déjà tant de jolies choses ? pas facile, heureusement l’informatique est venu à mon secours, mais cetta année va falloir que je me creuse.

 Depuis 4 ou 5 ans j’ai institué une formule qui a fait grincer des dents au début mais qui maintenant n’est plus remise cause.

Devant le budget faramineux que représentait les cadeaux pour pas moins de 12 ou 15 personnes, qui souvent ne se voyait qu’à cette occasion j’ai institué, en accord avec moi-même et de manière unilatérale, 1 cadeau pour chacun et pas 12 par personne. Ne sont concernés que les adultes. Donc à force de colonnes et de flêches il s’en suit que Maky offre à sa maman, moi à Sister, Sister à moi, Maman à…et là je me rends compte qu’après 4 décés en 3 ans faire coincider les noms des colonnes avec les flêches ne va pas être facile.

Mais j’ai un matheux avec moi donc pas de soucis. J’ai adopté cette formule trouvant anormal que des gens qui ne se connaissait que très peu se cassent la tête pour chaque année offrir quelque chose qui ressemble à « plaisir d’offrir » comme on dit chez les fleuristes.

Fille Unique et les enfants ne sont pas touchés par ces restrictions vous l’aurez compris.

Il n’en reste pas moins que la période est dure pour la carte bleue, que les listes s’allongent au fil des jours et que la peur d’oublier quelqu’un me taraude souvent.

Dure saison aussi pour Maky qui a eu le mauvais goût de naître un 24 décembre, il est souvent lésé le pauvre, un peu pareil pour N°3 du 20 décembre.

Quant à moi mes demandes sont toujours aussi futiles, la crinière d’Adriana Karambeu et les jambes de Gary Cooper, interminables et modèle fille, c’est tout. Les cheveux courts depuis 62 ans et la taille d’un gamin de 14 ans pas très grand vous comprendrez aisément ma requète, jamais exsaucée à ce jour, j’ai de sérieux doutes quant à l’existence du bonhomme en rouge et de ses rennes…

Je pense que vu son âgeMaminette passera à l’as cette année, un chèque pour grossir son magot sera suffisant et toute notre affection en prime, mais l’année prochaine je vais m’éclater dans les poupées sans doute…

 N°1 a 10 ans et nous a prévenu que les jeux, bof bof, sauf pour l’ordinateur.

N° 2 a 7 ans, très cinéphile et  artiste en herbe, nous allons peut-être envisager du matériel pour œuvres impérissables et DVD ou K7

N°3 a 5 ans bricoleur et fermier dans l’âme, il a déjà beaucoup de choses du tracteur à la tronçonneuse…je sais qu’une perceuse « en vrai » lui plairait mais on va éviter le massacre…

 L’année dernière j’avais passé un mois sur un site d’enchères bien connu, pas mal pour éviter le stress des magasins, cette année je m’y suis prise trop tard.

Lulu avec ses planchettes me donne une idée, j’y pense chaque année et je crois que je vais suivre son conseil.

 

Partager cet article
Repost0
4 décembre 2006 1 04 /12 /décembre /2006 13:49
Hier aprés-midi moment de panique devant la page blanche qui apparaissait en lieu et place de mon blog a moi que j'aime et qui me faisait une vilaine farce. Je patiente jusqu'à ce matin, toujours pareil, et là j'ai le sentiment que la fameuse version bêta qui devait se mettre en place commence à me jouer des tours, d'autant plus que pour le coup béta je suis, mais c'était sans compter sur Tanette, qui ayant réussi sa migration me fait cropire qu'il n'y a pas plus simple, en 3 clics et 2 cafés je suis prête à opérer ce changement, tout en ne sachant pas du tout de quoi il s'agit, qu'importe on y va, mais blogger ne veut rien savoir, la rogne s'installe et merci Heure-bleue qui me conseille d'aller squatter chez Maky, ce qui me remet en mémoire que j'ai ouvert il y a quelques temps, un blog chez son hébergeur histoire de voir comment je pouvais en tirer parti et c'est parti...
l'installation n'est pas finie, je ne suis pas encore trés à l'aise mais j'espère que vous me suivrez dans cette nouvelle aventure.
Quelques catégories et autres petits plus en prime, l'avantage d'éviter le html, par contre je perds mes statistiques qui m'amusaient, constater que j'avais des lecteurs au Burkina fasso, Japon ou Islande me faisait rire, on s'amuse d'un rien chez nous.
je confirme aux déprimées que nous sommes bien en décembre et qu'il faut se remuer pour organiser les fêtes, si vous avez des idées pour des garçons de 10, 7 et 5 ans n'hésitez pas, je pense à Lulu qui a un bel échantillon.
Partager cet article
Repost0