Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : le blog attentiontravaux.suite
  • : Famille, lectures, humeur du jour.
  • Contact

  • bricol-girl

visiteurs

Archives

Articles Récents

17 novembre 2008 1 17 /11 /novembre /2008 06:29


                               Marraine Justine au bord de la rivière en 1931

Je vais vous parler d'un temps que les moins de 75 ans ne peuvent pas connaître.

Voici donc ce qu'était dans le midi de la France ( jusque dans les années 40 )les jours de grandes lessives ou « bugado »

Dans les maisons de bonne tenue où les grandes armoires et commodes ventrues débordaient de linge accumulé par mariages et, ou héritages, (je me souviens entre autres d'une nappe pour les repas de chasse -24 couverts- auquels  les femmes ne participaient pas, je vous raconterai si cela vous intéresse).

La bugado se pratiquait donc durant la semaine des Rameaux.

Bien sûr la bugadière était retenue à l'année, durant ces jours de grande lessive elle officierait à la maison, étant payée et nourrie et pouvant emporter les restes, (c'était ainsi et elle se savait nécessaire et appréciée).

Tous les draps, serviettes, torchons, taies d'oreillers, de traversin et d'édredon, une fois jugés sales attendaient un an le bugado dans de grandes malles en osier, au grenier largement aéré...

Pour cette bugado on sortait un grand cuvier de zinc et bois comme celui dans lequel maceraient les petits enfants sauvés par St Nicolas !

Dans la cheminée brulait un feu d'enfer alimenté de sarments et ceps de vigne qui chauffait jusqu'à ébulition un mélange d'eau et de cristaux de soude.

Le cuvier était tapissé de vieux draps rugueux ne servant qu'à cet usage. On y déposait le linge à laver, par couches successives, intercalées de cendre (gardée au cours de l'année dans de vieilles comportes), des sachets de lavandes, romarin étaient disposés de loin en loin.

Pendant ce temps dans des chaudrons de cuivre bouillait de l'eau additionné de cristaux de soude, cette eau serait versée sur le linge avec une grosse louche en bois.

Dans le fond du cuvier un robinet servait à régler le débit, l'opération durait plusieurs heures, jusqu'à ce que l'eau soit claire...

Ensuite c'était le rinçage dans des bassines communiquantes. Dans un temps plus biblique j'ai connu le rinçage à l'eau  courante d'une rivière claire et chantante ainsi que le sêchage sur les cailloux blancs et les buissons qui bordent la dite rivière, C'était au pied du Canigou.

Le grand vent de Cers assurant un séchage rapide, tout était presque repassé. Le repassage des nappes et draps richement brodés se ferait un peu plus tard. Travail long et minutieux.

Le résidu liquide de la lessive que l'on appelait « lessif » servirait pour le grand nettoyage de printemps, sols, boiseries, vitres, tout y passait, cela sentait une odeur divinement propre et allègre qui nous disait que les beaux jours étaient là.

Quand sonnait le retour des cloches tout était presque rangé et la maison fin prête pour accueillir l'été.

Partager cet article
Repost0
5 juillet 2008 6 05 /07 /juillet /2008 07:06

Elle s’est levée toutes les heures pour consulter le minitel, rien , rien , rien. Son père, en déplacement avait propmis de rentrer tôt, ce fut bien, bien après minuit, Elle n’a pas ma décontraction apparente face à ce manque de notion du temps qui passe, tant pis il dormira 3 h et l’emmènera à Paris  chercher les résultats, après avoir bien approfondie sa seconde, elle a pris du plaisir en 1ère et terminale, les heures de maths sont moins nombreuses…Elle a bien révisé et la confiance règne, d’ailleurs Maky a dit après les bacs blancs obtenus avec d'excellentes notes « Si elle ne l’a pas je me les coupe…) et comme il y tient je sais qu’il n’a pas fait cette promesse en l’air.

A 800 km de là des grands-parents et une tante attendent devant la poste de Port  La Nouvelle, dans la chaleur et le bruit, de pouvoir entrer dans une cabine ( oui nous sommes au moyen-âge, pas de portable en 1987, juste le tam-tam des P et T)

Mais il faut d’abord que la bonne nouvelle me parvienne, je joue à la marchande dans la magasin de Sister et regarde le téléphone sans baisser les yeux , elle l’aura, j'en suis certaine ! Ouf c’est bon les résultats tombent, bravo ma chérie, oui tu es contente , nous aussi, ah ta joie est un peu gachée parce qu’Olivier est collé !

Maky va promener les deux copains toute la journée dans Paris, aux ordres de sa fille, le père et la fille ne pouvant  laisser éclater leur joie à cause d’Olivier le copain-confident des années lycée.

Je n’ai pas vu Fille Unique pendant 3 jours, elle s’est éclatée entre Paris et Fontainebleau, nous avons fêté son bac le samedi suivant, nos amis, les siens et j’avoue que pendant 6 mois toutes les occasions étaient bonnes pour arroser le bac de Cécile, ma fille qui ne m’a toujours pas téléphoné, la garce!!!!!!!!!!!!


Voici ma réponse aux commentaires d'hier, coupe réussie, de plus les coiffeuses à domicile sont souvent les gagnantes d'un parcours du combattant car elles bénéficient parfois d'un micro-crédit qui leur permet d'avoir des aides et une assistance dans leurs démarches,nombreuses on le sait en France. Pour elles et d'autres, dans des domaines différents ,c'est une bouffée d'air aprés des mois-années de chomage, et une certaine valorisation de leurs compétences.


Partager cet article
Repost0
13 mai 2008 2 13 /05 /mai /2008 07:00

                                                                                           The BAMBOU hier



Mauvaise blague que me fait
Otir en me taguant sur un sujet que je ne maîtrise pas du tout, le maquillage et moi faisons chambre à part depuis longtemps, les soins anti-tout m’ont eu 2 fois (une célèbre sérum japonais très cher et très inéfficace et une crème miracle très chère aussi avec liste d’attente chez le seul revendeur Séph***) depuis je suis revenue à mes premières amours de jeune fille avec les produits Niv**, dont la crème est à l’origine de celle de Guer****.

 Ce long préambule  pour dire que petits pots, tubes, et poudre n’encombrent pas trop la salle de bains. On ne se refait pas, Pomponette y croit pour 2, mais je suis bonne copine moi, non seulement je m’exécute mais en plus je ne transmets le flambeau à personne bien qu’il soit tentant de le refiler au Goût,  à Patriarch et à Maurice.

Allez c’est parti !

 

Mon fond de teint :  Rien ça m’étouffe

Un mascara :Masca quoi ?

Une crème de jour :le jour la nuit même combat contre la peau qui pendouille

 

Une marque de produits : A-Pas-Cher

 Ma marque fétiche de maquillage : Voir plus haut

 Un produit must : Celui qui enlève 20 ans d’un coup. Il existe ?


Mon magazine fétiche : Aucun, tous des menteurs ! Surtut en cette saison


Tu pars sur une île déserte et tu emportes quoi (trois produits max, sans protection solaire ni rasoir) : Surtout pas une île déserte !


La femme que tu admires pour sa beauté : Admirer, admirer c’est beaucoup dire


La femme dont tu envies le look : Audrey Hepburn


Je me damnerais pour : Chocolat à tous les repas


Que signifie pour toi la féminité : je suis gémeaux…


Partager cet article
Repost0
14 avril 2008 1 14 /04 /avril /2008 07:23

                                                                 Petit-déj du grand-père et du petit-fils, ça ira?

Hier vous disais-je nous recevions un cousin ,doigts d’or de l’informatique en plus, pas vu depuis des dizaines d’années, et sa femme. Comme j’ai coutume de le dire, c’est bien les cousins , même si on ne se connaît finalement pas, cela n’a aucune importance, le ciment des générations précedentes est là pour maintenir les pierres bien scellées entre elles. On ne se connaît pas, c’est vite dit car lui depuis 2 ans lit mon blog sans que j’en sache rien, c’est amusant comme situation !
Mais j’en reviens à la vérité que je me dois de rétablir, un certain film à succès voudrait nous faire croire que les gens du Sud préfèrent la douceur de vivre du Nord…je ne sais pas s’il faut généraliser mais il y à 7 ans la femme de mon cousin, mi-belge, mi-calaisienne, au moment de prendre sa retraite a exigé ni plus ni moins d’aller vivre à Perpignan, Bienvenue chez les Catalans ! Elle y a même pris de vagues intonations chantantes, mais afin d’être tout à fait honnête je dois dire qu’hier elle était particulièrement heureuse de voir la pluie tomber drue. Météorologiquement parlant, une journée de m…. !
Temps qui n’a pas eu beaucoup d’incidence sur les activités de N°1 (1 Phély pas 3). Fabrication d’un arc (avec un bas en guise de corde), découpage de boîte de conserve pour la pointe des flêches, mes ciseaux n’ont pas aimé du tout, invasion de l’atelier  afin de se faire un établi et pour finir la journée James Bond je crois.


Avis aux populations, j’ai actuellement  2 chaînes d’échanges de livres sur le feu, j’y participe avec grand plaisir mais étant donné la difficulté  à trouver des participants fiables, je n’irai pas au-delà.


Partager cet article
Repost0
9 avril 2008 3 09 /04 /avril /2008 06:53


Un faux roman de genre, victorien et intime, c'est ce que dit la 4 ième de couverture, je me suis laissée abusée , pensant bien pourtant lire  un genre Jane Austen, tant pis je vais quand même le commencer, il a plu à Pomponette donc je devrais être moi aussi satisfaite. Après le dernier rebondissement chez Scarpetta, non je ne vous dirais rien, j’avais besoin de quitter la médecine légale pour me reposer l’esprit dans un manoir anglais au 19i ème siècle, ( une préceptrice et un lord; ça ne vous rappelle rien?) j’espère ne pas être déçue mais ce n’est pas écrit par une anglaise c’est quand même un petit problème non ?

Allons ne chipotons pas pour si peu aurais-je envie de dire.

Vers 11heures je pars pour la journée avec Sister, Fille Unique si par hasard tu avais l’intention d’appeler ta mère fais le avant, tu sais pourquoi !

Inutile de parler météo, fait froid.

Pas la peine d’épiloguer sur la carte famille nombreuse qui, que…

Laissons de côté les augmentations qui arrivent tous les jours...

Les temps sont plus durs pour certains que pour d’autres, heureusement il nous reste la lecture, Kamelot*, les blogs, certains si drôles et l’espoir que le printemps arrivent enfin.

*Le premier qui  met une réplique culte  gagnera un petit cadeau, c'est très tendance sur les blogs de faire des cadeaux!



Partager cet article
Repost0
3 janvier 2008 4 03 /01 /janvier /2008 08:34
IMG-0822.JPG

J’avais déjà de sérieux doutes quant au Père-Noël, mais pour les vœux j’avoue que je me suis laissé prendre à la bonne humeur ambiante, j’ai accepté sans me poser de questions les nombreux souhaits de  bonne santé mais la moitié devaient être périmés, je suis atteinte depuis hier d’un rhume carabiné qui me laisse sur le flanc, sème un peu partout ce qui ressemble de près ou de loin à des mouchoirs en papier, crachotante, hoquetante, éternuante, tremblotante et bien sûr débordante de choses à faire, je me traîne du canapé au lit en passant par le PC. Rassurez-vous ce n’est qu’un rhume de femme !

J’ai de quoi tenir un siège en lectures, en commençant par « Intrigue à l’Anglaise » 3 mètres de toiles manquent à la tapiserie de Bayeux qui décrivent les derniers rebondissements de l’invasion de l’Angleterre par Guillaume le conquérant, que représentent-ils ? En tant que « brodeuse petit-bras » j’ai toujours pensé que pour moi les petites croix étaient un mode d’expression qui me permettait de transcrire un événement familial , Pomponette qui tombe dans l’escalier de la cave et se relève même pas groggy, les décès, naissances, anniversaires, vacances, les petites croix sont là pour que l’on s’en souvienne. Chez les Apaches on consignait à l’aide de dessins tous les faits marquants de la tribu sur de l’écorce, j’ai vu des panneaux de plusieurs mètres, très colorés au Frick muséum de New-York. Comment suis-je partie d’un rhume ordinaire pour finir en face de Central Park ?

Tiens une bonne résolution à prendre pour 2008: Ne pas se laisser embarquer n'importe où dans la rédaction du billet quotidien...

Partager cet article
Repost0
1 janvier 2008 2 01 /01 /janvier /2008 09:11
ann--e-facteur.jpgbonpour.jpg





















Noël avec Pretty wooman, 31 décembre avec Jude Law, je serais bien ingrate d’en demander plus. Ah qu’il est beau l’animal surtout quand il joue dans une petite bluette sentimentale et américaine, parfaite pour vous faire passer de 07 à 08, l’estomac léger à peine rempli par 6 noisettes, un morceau de fromage et un marron glacé, soyez rassurés pour Maky j’avais fait un genre de salade de crevettes. En  2008 mots je suis en pleine possession de mes moyens pour souhaiter à Fille Unique en premier, comme chaque année, tout ce qui lui fait cruellement défaut (un jour je serai entendue), à toute ma famille proche et éloignée de n’être pas un de moins, à tous mes amis j’adresse les mêmes souhhaits (à nos âges les rangs auraient bien tendance à s’éclaircir si l’on n’y prend pas garde) .Dans la catégorie amis je mets en vrac les virtuels avec qui je corresponds, les virtuels ayant passé la frontière du réel, les virtuels qui pour un mot, une phrase, un commentaire ont vite basculé dans la catégorie à garder dans les favoris et tous les autres que j’aime lire, les fidèles du premier jour, je garde même Corinne F…Un jour elle reviendra avec Maurice !


Bonne année à tous et n’oubliez pas la saga des tomates !

Partager cet article
Repost0
22 novembre 2007 4 22 /11 /novembre /2007 08:30
francll.jpg

Hier soir après avoir regardé le dernier épisode enregistré de nos amies Bree, Linette et Gaby, tiens en parlant d’elle, j’en connais un qui va regretter de l’avoir rencontré, bon enfin tant pis pour lui. Donc après cet instant grandement jubilatoire, un coup de zapette me met face à face avec ma jeunesse, la poupée de son a toujours le même sourire et le courage inscrit dans ses gènes en lettres de drames personnels. France Gall est sur l’écran, elle visionne des documents de Michel Berger et c’est émouvant de la voir sourire, chantonner, à peine une larme de temps en temps au bord des cils. Certains chanteurs sont venus interpréter les chanson de France et Michel, mais certaines sont tellement marquées par eux que c’en est presque des différentes, c’est un peu comme chanter du Nougaro, pas donné à n’importe qui. J’admire le courage de cette toujours juvénile sexagénaire ou presque. Un mari fauché en pleine jeunesse, une fille qui a souffert toute sa vie d’une maladie qui ne laisse aucun espoir, un cancer pour elle-même et elle affirme que sa vie a était extra-ordinaire, je mets le tiret exprès pour bien traduire sa pensée. Une belle leçon pour les esprits chagrins qui se plaignent toujours d’un petit quelque chose, quelques moments magiques tel le sourire rare et ravageur de Jojo et surtout de belles chansons. Vivement ce soir que je regarde l’émission en entier.

A part ça j’ai loupé les « racines et les ailes » les Despérates valent bien ce sacrifice et hier contrairement à ce que je disais le matin  nous avons eu une journée de printemps.

Bonne fête ma poulette, appelle Momam j’ai un truc à te dire.

Partager cet article
Repost0
20 novembre 2007 2 20 /11 /novembre /2007 07:48
IMG-0627.JPG

La liste en main, la feuille partagée en 3 dans la longueur et la largeur pour « qui offre quoi et à qui », Maky, 3 pas derrière en pousse caddy, je m’étais préparée à un rude moment et bien pas du tout, peu de monde dans les allées, ambiance zen, pas d’enfants capricieux, j’ai pu en toute tranquillité chercher et trouver le Clone troopers battle pack, la panoplie de Jack Sparow, longuement hésité devant Dr Maboule mais non décidément c’est trop laid, peut-être amusant mais mon choix s’est porté sur un jeu de charades, nous adorons ça. Le point d’orgue de cet après-midi fut la visite à Déca***on. « Bonjour  monsieur, (charmant le jeune homme) je voudrais des gants de boxe pour enfant, oui quelle catégorie, ben grand-mère, prenez ma taille et ça ira bien. Je dois mettre à l’actif du jeune vendeur charmant et courtois qu’il n’a pas eu l’ombre d’un sourire moqueur, du coup j’ai pris la corde à sauter avec les gants. Nous voici donc à la tête de 3 paires de gants et toujours pas de sac de frappe, tant pis beaucoup trop cher pour que cela traîne dehors sous la pluie normande. Cette année je ne me prends pas la tête à faire des équivalences de grosseur de cadeaux, trop compliqué, à peu près la même somme pour chacun et le même nombre de paquets en gros. Autre bonne surprise dans la galerie marchande, le renfilage des colliers est  abordable trotteur.jpg

Maminette a son trotteur.

Partager cet article
Repost0
8 octobre 2007 1 08 /10 /octobre /2007 09:11

Par Saturnin le petit canard 6 K+1 DVD+2robes+3 pulls+ 1 pyjama +3 bodies +1 bavoir, pour 16 euros, il peut pleuvoir pendant les vacances des garçons et Maminette a de quoi se changer plusieurs fois par jour, si je rajoute à cela une matinée en plein soleil, pas trop de monde jusqu’à 11h dans les allées, je suis contente de cette marche fructueuse. Sans compter que si je n’ai pas trouvé la perle rare en matière de vélo, Maky, lui a trouvé ce que je désirais depuis longtemps, non pas le brillant entouré de saphirs, que ma foi je ne refuserai pas si…Pas le grand flacon de parfum, oui j’ai dit parfum et pas eau de toilette de Joy, pas le gros lot du loto pour Fille Unique, non mes désirs sont plus modestes: la scie à rubans que je convoitais était là, elle me tendait ses petits bras et son petit prix. Pourquoi faire me direz-vous et je réponds du tac au tac « des tas de trucs décos » Par contre il faut que je m’entraîne, c’est un peu comme avec les coutures à la machine, il faut bien suivre les bords sans déraper, pour une couture ce n’est pas grave, on peut défaire mais sur une planche ce n’est pas la même chose. Maintenant un autre problème se pose, si je réfléchis 30 secondes à tout ce que j’ai en route, cette machine était-elle bien nécessaire ? On va dire que oui et non.



Partager cet article
Repost0