Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : le blog attentiontravaux.suite
  • : Famille, lectures, humeur du jour.
  • Contact

  • bricol-girl

visiteurs

Archives

Articles Récents

16 janvier 2010 6 16 /01 /janvier /2010 07:40
Il y a eu les sinistrés des trains bloqués par la neige.
La neige en hiver est assez rare pour que cela tourne rapidement à la catastrophe.
Aucune commune mesure avec un tremblement de terre, des morts, des gens qui ont perdu le peu qu’ils avaient mais ce sont les mêmes mots utilisés, sinistrés et catastrophe.
Heureusement la pandémie de grippe a eu le bon goût de disparaître à 20h précises laissant toute la place aux images des sinistrés d’Haïti et nous tranformant ainsi en voyeurs (bientôt blasés) d'une catastrophe bien réelle.
Partager cet article
Repost0

commentaires

L

comme tu dis Mab, on se transforme en voyeurs......et trop d'images risquent de nuire...néanmoins c'est affreux ce qui est arrivé dans ce pays si pauvre, qui a subi des cyclones et maintenant 
un tremblement de terre... je me  demande si Dieu existe !!!


Répondre
R

C'est parce qu'il faut choquer pour faire "exploser" l'audimat ...
Bisous ma chère Mab.
Marie-Ange


Répondre
M

Je pense effectivement que c'est la faute des médias et des journalistes en particulier qui utilisent des mots très forts pour des situations qui ne le méritent pas (et du coup on fait comme eux)!
Mais ne vit-on pas dans un monde de la démesure!
En tout cas en ce qui concerne Haïti les mots catastrophe et sinistrés sont même peut-être encore trop faibles!


Répondre
M

Les journalistes présentateurs du journal de 20 heures (surtout sur la une, surtout les jeunes) paraissent insensibles. Un sinistré ressemble à un autre sinistré...


Répondre
M

Ça prouve bien leur goût du scandale... Ou leur manque de vocabulaire !


Répondre