Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : le blog attentiontravaux.suite
  • : Famille, lectures, humeur du jour.
  • Contact

  • bricol-girl

visiteurs

Archives

Articles Récents

8 juin 2011 3 08 /06 /juin /2011 06:55

mercredi 8 juin 2011


Alors que tous les fruits et légumes passent à la casserole de la suspicion juste le temps de ruiner les maraîchers, les farines animales refont parler d’elles.
Il est question de les autoriser à nouveau.
Je n’ai même plus assez d’indignation pour réagir mais une chose est sûre je continuerai à manger des concombres, tomates, salades et laisserai la viande sans regret.

Partager cet article
Repost0
7 juin 2011 2 07 /06 /juin /2011 06:09

mardi 7 juin 2011

licorne.jpg

300 pages et autant sinon plus de questions tapies au coin des phrases.
Pourquoi, comment, où, m’empêchent presque de suivre la trame du roman. Car il s’agit bien de trame, je suis dans les ateliers d’un lissier, le métier à tisser est installé, le cartonnier a reproduit les dessins (inversés) sur une toile de lin et le tissage peut commencer.
Pourquoi et comment travailler sur l’envers de l'ouvrage ?

Où pourrais-je voir en vrai de vrai une démonstration de tissage à l’ancienne ?
Que signifie « refermer les relais » ?
J’apprends dans ce livre bien des choses sur la teinture de la laine, faite « à toison » .
Je sais seulement que la tapisserie de Bayeux est brodée, la Dame à la Licorne tissée.
Tout m’intéresse, me passionne et je suis complètement ignare !

Si je trouve un métier à tisser pour enfant sur un vide grenier je l'achète, histoire de comprendre un peu la technique.

Partager cet article
Repost0
6 juin 2011 1 06 /06 /juin /2011 07:55

Lundi 6 juin 2011

IMG_2080.JPG

De la peinture sur la tête, sur les lunettes, des litres d’eau sortie de mon corps en grosses gouttes,(sauf dans le désert algérien je n’ai jamais autant transpiré) un pinceau tombé mollement dans la boite, il faut y aller à mains nues pour le récupérer, un dérapage du même pinceau sur une plinthe, de la toile de verre qui boit la peinture comme si elle avait une soif inextinguible, un carrelage maculé malgré la protection, un bout de plafond qui reste à faire, c’est le plus pénible pour les bras et le cou.
Mais je tiens le bon bout.
Le plus gros reste quand même à faire : nettoyer les lunettes et les cheveux.
A part ça sur le marché je me suis ruée sur tomates, poivrons et aubergines.
Ma ratatouille (celle qui est une vraie tuerie) plus compotée confite  que ratatouille est faite, les cousines vont se régaler. Pas question pendant ces quelques jours de passer mon temps en cuisine, Sister et moi engrangeons dans le congélo de quoi nourrir les troupes.

Partager cet article
Repost0
5 juin 2011 7 05 /06 /juin /2011 06:17

dimanche 5 juin 2011



Après avoir bien dégouliné toute la journée en posant la toile de verre la promesse de la pluie annoncée était en soi rafraîchissante.
Quand j’ai vu la télé se mosaïquer j’ai compris que l’orage n’était pas loin et me suis endormie en pensant à l’arrosage providentiel.
Ce matin je me demande si je n’ai pas rêvé, pas une flaque, la terre à peine humide, finalement beaucoup de bruit pour rien.
Heureusement j’ai d’autres satisfactions.
L’acquisition d’un frigo qui ne congèle pas les salades et les radis ça change la vie d’une ménagère. Pouvoir ranger les aliments sur toutes les clayettes sans craindre de se retrouver avec un bloc de glace c’est quand même mieux.
Bon maintenant il faut le remplir alors direction le marché, poisson, légumes, fruits sans céder à la panique de la bactérie

Partager cet article
Repost0
4 juin 2011 6 04 /06 /juin /2011 06:14

samedi 4 juin 2011.

IMG_2078.JPG

Comme un diesel ancienne génération mon bricoleur est un peu long à démarrer mais une fois parti il fait les choses à fond sans s’éparpiller.
Hier l’ordre du jour était « je démonte le vélux et je le révise entièrement »
En fait de révision il a du refaire une pièce en bois. Pendant ce temps je guettais le ciel, les nuages faisaient craindre une bonne averse.
La réparation terminée, c’est  à mon tour d’intervenir, une couche de vernis sur toutes les parties en bois et le moment de remonter la bête arrive.
A 2 sur un escabeau, pas facile de replacer ce truc, et c’est lourd comme un âne mort. Tellement lourd et mal commode qu’il a failli, le vélux pas Maky, atterrir sur la terrasse, 2 étages plus bas, heureusement mon bricoleur a de bons réflexes…
Tout est bien qui finit bien, ils furent heureux et eurent beaucoup d’enfants, à 20 heures la salle de bains était de nouveau à l’abri de la pluie…mais elle n’est pas venue.

Partager cet article
Repost0
3 juin 2011 5 03 /06 /juin /2011 06:53

vendredi 3 juin 2011

IMG_2075.JPG

Début de 2011 je lance une invitation, La fête des cousines. Dans un mois elles seront là avec Tante préférée. Les menus sont faits, le congélateur rempli,(nous serons une quinzaine) les couchages organisés, les petits briefés (ils dormiront dans le jardin sous la tente, les toilettes parées de rose, la surprise que je leur prépare en bonne voie d’achèvement, ne restait plus que la salle de bains à prendre un coup de jeune.
Effet colatéral de ces quelques jours de plaisirs, de joie et de fous rires hier en cherchant mes pinceaux j’ai trié 15 ans de pots de peinture.
Un tas pour l’acrylique, un pour la glycéro, un sous tas pour la peinture sêche et inutilisable et rangement par couleur pour celle qui est comme neuve, mais en revenant du garage le cœur content de ce rangement, horreur, je vois que le vent mauvais a cassé des branches de sapin, elles sont tombées sur le buisson de rosiers jaunes et c’est parti pour couper les fleurs fanées. Et puis je vois que les hortensias (tante préférée vient pour les admirer) ont soif, allez un coup d'’eau, zut les pissenlits envahissent la pelouse paillasson, allez hop un coup de sécateur et cette branche de lavatère, elle aurait bien besoin d'un tuteur…Ce sera pour demain.
Pendant ce temps Maky ponce, ponce et reponce, ça me donne une idée bien précise de sa tête dans 10 ans, blanche, blanche, blanche.

Partager cet article
Repost0
2 juin 2011 4 02 /06 /juin /2011 06:23

jeudi 2 juin 2011

Img_2073.jpg

Dans le couloir il y a un grand carton rempli de brosse à dents, séchoir, savonnettes, pommade pour ci pommade pour ça, brosse à cheveux, peigne, coton tiges…
Dans le couloir il y a un grand sac poubelle rempli de lambeaux de papiers décollés avec jubilation par mes soins.
Derrière le carton il y a 2 étagères orphelines de leur petit bazar.
Sur la commode du palier il y a une armoire à pharmacie qui trône.
Dans la salle de bains il y a des murs mis à nu, grattés et lessivés, des outils dans le lavabo en grand nombre, des appliques qui pendent, des prises électriques démontées, un Maky en train de placer un aérateur et de raboter du platre, une Mab qui pose de la toile de verre.
Dans le jardin il y a des roses qui attendent le coup de sécateur, les arbres qui plient sous les bourrasques du vent qui se prend pour le mistral dans les rues d’Avignon.
Dans le salon il y a de la poussière sur les meubles et de nouveaux livres sur la table basse.

Dans la radio il y a des concombres disculpés, un philosophe qui n'a pas de preuves mais une langue bien pendue, des agriculteurs-éleveurs désespérés et une météo sans pluie.
Fin de l’inventaire d’une journée ordinaire.

IMG_2074.JPG

Partager cet article
Repost0
1 juin 2011 3 01 /06 /juin /2011 06:54

mercredi 1er juin 2011

15-ans.jpg                         A 2 ans il réfléchit intensément

C’était hier que le téléphone a sonné pour annoncer sa naissance, c’était hier que Fille-unique a perdu son insouciance, c’était hier que 4 grands-parents sont devenus arrières grands-parents, c’était hier que nous sommes, Maky et moi devenus inconditionnels du premier des 4.
Merci à toi mon Titou pour tout ce que tu es et surtout ne change pas.

Douée comme je suis je viens de passer 15 mn à essayer de lui envoyer un texto...Sans succés.

IMG_0487.JPG                               A 11 ans il réfléchit toujours.

mai-2011-066.jpg                             A 15 ans il réfléchit encore.

Partager cet article
Repost0
31 mai 2011 2 31 /05 /mai /2011 06:50

mardi 31 mai 2011

IMG_2072.JPG

Leur couverture me faisait de l’œil, le résumé me donnait envie d’en savoir plus, les éditeurs me plaisaient, je ne demande plus à la bibliothécaire si je les ai déjà pris, je connais la réponse. Je n’ai pas droit de savoir si j’ai déjà lu un livre ou pas.
Mauvaise pioche, dès le premier chapitre ça me dit quelque chose et très vite le verdict tombe : déjà lu !
J’ai commencé des carnets, presque bien écrits, titres, auteurs et dates, jamais poursuivis.
J’ai fait de beaux tableaux avec excel, des colonnes en couleurs et je me suis lassée.
Les livres ne sont pas les seuls à tomber aux oubliettes pour les films c’est la même chose. Je ne retiens ni les titres ni les acteurs mais il me suffit de quelques images, un décor, une route, une réplique pour dire déçue :déjà vu! Au fait, il a bien plu hier soir.

Partager cet article
Repost0
30 mai 2011 1 30 /05 /mai /2011 06:45


lundi 30 mai 2011



A 4h55 pile, le premier oiseau lance son chant tel le muezzin pour saluer le lever du soleil.

Pas de grasse matinée pour ces infatigables volatiles. Vite il faut faire les courses de moucherons en zébrant le ciel, prendre un bain, nourrir les petits.
Ces incessants  va et vient entre le ciel et les nids me donnent l'impression d'être au-dessous d'un couloir aérien.
Les hirondelles se rassemblent sur la gouttière juste devant la fenêtre de la chambre, concertation bruyante et animée, sans doute l'élaboration du programme de la journée.
Je ne parle pas « zoiseaux » mais je ressens une grande effervescence, y a du boulot en perspective.
Le matin bruisse de mille chants.
5h30 pile, les corbeaux se réveillent, rien de mélodieux dans leurs croassements, c’est même un peu hitchcockien.
Eux aussi s’affairent, ils partent en escadrille de leur nid dans les peupliers, survolent la maison, le jardin, et vont je ne sais où mais quelques minutes après les voilà qui reviennent avec dans le bec de grosses brindilles, infatigables bâtisseurs.
Chipie la chatte du 9.3 est déjà à pied d’œuvre, cachée dans les fleurs elle guette les petits merles aventureux qui vont passer la journée à s’essayer au décollage.

 

Partager cet article
Repost0