Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : le blog attentiontravaux.suite
  • : Famille, lectures, humeur du jour.
  • Contact

  • bricol-girl

visiteurs

Archives

Articles Récents

4 janvier 2009 7 04 /01 /janvier /2009 06:10



A la campagne les volets se ferment de bonne heure le soir, privant ainsi l’imagination de faire son cinéma.

Dans les villes les rectangles illuminés des fenêtres incitent à se raconter des histoires.

Très bêtement j’imagine que la lampe qui éclaire cet appartement dispense à ces occupants joie et bonheur, le film d’une vie sans drame se déroule dans ma tête, ils sont heureux, c’est sûr, baigner dans une telle atmosphère  ne peut qu’engendrer de la sérénité, de vieux clichés de soupières fumantes et d’enfants sages se télescopent avec ceux d’une maman bien coiffée et calme, d’un père expliquant sous la lampe une devoir de maths, la lumière bleutée d’un écran télé vient à peine déranger la vision idyllique que je fabrique.

Telle est mon impression depuis toujours quand je traverse une ville la nuit, j’envie ces gens que je ne connais pas, j’envie ce sentiment de petit bonheur quotidien qui se dégage de cette fenêtre jaune, des silouhettes passent et repassent, la vie est belle chez ces gens-là.

Faut-il que je sois idiote à ce point pour ne pas penser aux fins de mois difficiles, au chômage, à la maladie et au mal être. Faut-il que je sois bien naïve pour me faire un pareil film rien qu’en passant devant un morceau de vie privée.

Retour à la réalité : Marché, Barnaby, et….ça y est , page 92 je suis rentrée dans Millenium, Karmara tu peux  l’ouvrir sans crainte, entre journalistes vous allez bien vous entendre, toi et le héros.

Partager cet article
Repost0
3 janvier 2009 6 03 /01 /janvier /2009 06:43




2008 avait commencé avec Millénium, vite abandonné, je n’arrivais pas rentrer dedans malgré le fait qu’il se passe en Suède.

Toute l’année sur les blogs j’ai lu, avec envie, qu’il remportait un franc succés. L’engouement de la nouveauté est un peu passé et voilà les 3 tomes à nouveau disponibles à la bibli, je commence donc 2009 avec lui, mais j’ai toujours du mal…

2008 m’a vu également laisser en cours de route le pavé de John Irving, une grosse déception, un peu moins grande fut celle ressentie avec la femme du V ème. «  Douglas Kennedy tu peux mieux faire »

2008 ne fut pas une année de broderie intense, mais j’ai une commande de Fille Unique pour 2009, un travail de longue haleine qui sera prêt, je l’espère pour son anniversaire.

2008 m’a vu penchée, un peu crispée, sur la machine à coudre, je n’ai pas fait un travail parfait mais en 2009 je m’appliquerai un peu plus et l’important est surtout de prendre du plaisir.

En 2009 je basculerai vers la pente amenant au changement de dizaine, 65 ans, pour l’instant ça ne me fait pas grand-chose, mais j’en parle quand même…

En 2009, il faut attendre 2 mois pour obtenir un rendez-vous chez le « zieutologue », je ne me plains pas dans certains département le délai est de 6 mois !

En 2009 la publicité s’en va du petit écran à partir de 20h30, sur les chaînes publiques. Concrètement ça veut dire qu’en plein été, si j’ai un super programme à regarder, je coucherai les enfants à 20h15…A mon avis il y aura de la rebellion dans l’air et ils auront raison. Mais comme super programme et télé ne sont pas compatibles, il y a peu de chance pour que ça arrive.


En 2009 Over-blog m'en veut autant qu'en 2008...

Partager cet article
Repost0
2 janvier 2009 5 02 /01 /janvier /2009 06:46



Une hirondelle ne fait pas le printemps, mais 3 le feront-elles venir plus vite ?

Encore une contradiction due sans doute à mon signe astrologique.

Les enfants se gargarisent dès qu’ils savent aligner 3 mots correctement. « Mab elle aime les poules en « faux » mais pas en vrai »

Phrase incontournable qu’ils répètent inlassablement de 3 à 4 ans, en éparpillant les coquillettes sur le sol de la cuisine.

C’est la tranche d’âge des rabachages, des phrases en boucles et celle-là leur plait énormément.

C’est vrai que ma collection de poules dans la cuisine a de quoi les occuper pendant un bon moment. Eugénie s’y est mise depuis un an, d’abord en pointant le doigt, puis en éructant un coco assez rauque et maintenant un « poule » triomphant jaillit en même temps que le yaourt…

Or donc, j’aime les poules mais pas en vrai, je ne suis pas ornithologue amateur mais j’ai une tendresse particulière pour les hirondelles, je les guette, les espère et voudrait les garder le plus longtemps possible, j’aime la façon dont elles occupent le ciel, leurs piqués stridents sur les chats, leur compagnie gracieuse et bavarde sur la gouttière de la fenêtre de notre chambre en été, oui j’aime les hirondelles.

Et voilà qu’après les chats, les théières, les hirondelles viennent à leur tour zébrer les murs, la première fut trouvée grâce à Sister, elle dormait dans un tiroir depuis le printemps, attendant le clou et le marteau qui lui offrirait une place de choix, mais je crois surtout qu’inconsciement elle  attendait des compagnes, chose faite, Pomponette avait ce qui me manquait.

Je suis ravie et peut attendre le printemps avec calme.

Partager cet article
Repost0
1 janvier 2009 4 01 /01 /janvier /2009 06:56






Les nuits bien trop courtes de 2008 semblent s’être accumulées sur mes épaules  en ce premier matin de 2009.

Fourbue, moulue, le dos raide, la tête comme si j’avais bu et mangé à l’unisson avec les réveillonneurs, petite forme et grosse fatigue, dans 1 heure toutes les articulations grippées seront dérouillées, 2 cafés auront remis la tête à l’endroit mais il me restera toujours cette épouvantable incertitude concernant la seconde en plus ou moins, je ne sais plus, qui va accompagner la nouvelle année.

Que vais-je bien pouvoir en faire de cette seconde, en plus, elle m’encombre déjà, en moins je sens qu’elle me manque. Vous parlez d’un cadeau !!!

La rue est comme les blogs ce matin, vide et calme, le boulanger attend les premiers mangeurs de pain et de croissants chauds, la vendeuse devra écouter l’air intéressé le compte-rendu de la soirée de chacun, en attendant la fermeture à 13 h.

Une voiture aura peut-être brulé aux HLM, histoire de faire comme les « grands » mais dans l’ensemble le passage de 8 à 9 se sera fait dans le calme au village.

Ce matin je fais grève des infos, au moins jusqu’à midi.

Bonne année à tous ceux qui viennent musarder ici, si j’avais une baguette magique elle me servirait à réaliser tous vos vœux et surtout les plus fous.

Partager cet article
Repost0
31 décembre 2008 3 31 /12 /décembre /2008 06:34

Celui où il faut  réflêchir à la liste des bonnes résolutions à prendre pour l’année qui arrive.

Pas question de décider que le repassage ne devra pas ressembler à une montagne, depuis des decennies c’est une résolution qui ne se concrétise jamais, alors pourquoi changer ?

Inutile aussi de me promettre de ne pas laisser la voiture se transformer en poubelle, Henri est là 5 fois par an pour me « mettre la honte ». Finalement tout cela est sans importance, dans les « faudrait que » je ne retiens que 2 choses, primordiales à mes yeux.

En premier, trouver un carnet et y inscrire tous les livres que j’ingurgite, ma bibliothèque venant de se doter d’un outil informatique des plus performant je ne peux plus demander en tendant mes bouquins si je les ai lus ou pas, au nom de la CNIL c’est une  option qui n’existe plus…

En second…Passer un peu moins de temps sur le net et me mettre enfin au tri de 2 ans de photos, faire développer et continuer les albums des enfants.

 

Et pis c’est tout !!!

Les bonnes résolutions de début d’année seraient –elles comme les promesses électorales, faites pour ne pas être tenues ?


Partager cet article
Repost0
30 décembre 2008 2 30 /12 /décembre /2008 06:58





Hier j’avais du sang de navet dans les veines, la faute au froid de canard qu’il faisait dehors, comme une poule qui a trouvé un couteau, je me sentais perdue au milieu de tout ce silence, les derniers petits rangements effectués, dans le séjour vide j’entendais presque celui qui est baptisé avec une aiguille de phono poser mille questions…

Dans un sursaut d’énergie, sur les coups de midi (13h) nous avons déjeuné à la fortune du pot, il fallait vider le frigo.

Dans l’après-midi j’avais encore les bras à la retourne et bien du mal à émerger de ma léthargie alors quoi de mieux que de se plonger dans ce petit livre offert par Pomponette.

Mon expression préférée est sans aucun doute le célèbre « En voiture Simone, c’est moi qui conduis et toi qui klaxonnes »

Bête à manger du foin, fort de café, ça fera du bruit dans le Landerneau, il a l’air d’un accident de chemin de fer et tant d’autres me font sourire.

Un saut dans le passé, dans l’avant avant-hier, passées de mode mais toujours employées par une certaine tranche d’âge, elle sont réjouissantes ces phrases frappées au coin du bon sens et leur provenance expliquée.

Imagées et drôles, elles nous rappellent à quel point le français est une langue inventive et vivante.

Partager cet article
Repost0
29 décembre 2008 1 29 /12 /décembre /2008 06:41

Si j'avais le choix,je fêterai noêl en juillet, c’est tellement plus agréable de recevoir 4 enfants pleins de vie au jardin, les bonnets rouges feraient une tache de couleur dans la piscine, au lieu d’emmener Eugénie au potager casser la glace nous irions surveiller les tomates et le salon ne serait pas le théâtre des séances de défoulements de 4 diables en quète de bagarres avec un maky trop complaisant.

Je reprends la litanie des pourquoi.

Pourquoi alors qu’ils ont à leur disposition une grande pièce confortable au rez de chaussée viennent-ils se coller à nous, ne récoltant que des réprimandes du styles « ne vous vautrez pas, assis convenablement ! Je compte, à 3 vous faites des lignes, non Henri pas debout sur le dossier du canapé, non Eugénie tu ne montes pas sur la table basse »

Charmants enfants comme des lions en cage dès lors qu’ils ne peuvent aller dehors et quand ils y sont c’est bien sûr sans blouson, sans chaussures.

A peine la voiture disparue au coin de la rue, je me suis jetée sur le canapé, savourant le calme, au bout d’une heure le naturel est revenu au galop, pourvu que le voyage se passe bien, qu’ils ne trouvent pas de verglas sur la route, je sais qu’en voiture les enfants sont très sages, Eugénie devrait faire une boonne sieste.

Les traces de leur passage sont effacées, ils n’ont rien oublié, la voiture était pleine comme un œuf et vivement février.


Les utilisateurs Over-blog pourraient -ils m'expliquer pourquoi depuis 3-4 jours mes articles paraissent avec seulement la photo, je suis obligée de recommencer plusieurs fois et de mettre la photo en bas de page pour avoir une chance de voir le texte. je n'aime pas que l'on me résiste de bon matin et surtout je n'aime pas ne pas comprendre et j'aime encore moins ne pas pouvoir faire ce que je veux.

Partager cet article
Repost0
28 décembre 2008 7 28 /12 /décembre /2008 06:07

3 grands dadais qui font semblant de pleurer pour attendrir le cœur d’Eugénie en espérant un calin…Une Eugénie…impériale, le petit doigt menaçant qui leur dit « attend » et poursuit sa course effrénée de maman affairée, une grand-mère complètement à l’ouest sur les coup de 19 h. épuisée par tant de vitalité chez sa descendance, un plat de coquillettes au beurre pour reprendre pieds avec les nourritures ordinaires et si savoureuses, une visite à Cerisette afin que Fille Unique fasse sa connaissance, une séance photos, prises de vue en hauteur, c’est mieux pour les cadres reçus à noêl, une journée sans visiter les copines, c’est assez rare pour que je le signale et voilà un petit intermède qui prendra fin après le déjeuner, court mais riche en affection, de quoi attendre sans impatience les prochaines vacances.

Une autre liste va s'écrire, une liste à l'envers: enlever les rallonger, mettre les serviettes à la machine, récupérer les bidules semés sous les meubles, jouer de l'aspirateur, effacer les traces de leur passage, faire le compte des chaussettes orphelines abandonnées et s'envelopper de silence...

Partager cet article
Repost0
27 décembre 2008 6 27 /12 /décembre /2008 07:28







Fine analyse des garçons qui ont bien ressenti que ce n'était pas tout à fait pareil...

Ils ne reconnaissent plus leur maman qui redevient fille de et ils ont perdu leur grand-mère qui reprend son rôle de maman de. Tout ça venant juste après avoir proclammé leur satisfaction d'avoir été le spermatozoïde vainqueur et l'explication logique d'Arthur à ses frêres : « heureusement que maman a divorcé autrement vous ne seriez pas là, on ne vous connaitrez m^me pas ! » et vlan entre le saumon et le chapon ça calme.

Quelques instants auparavant l'atelier tricotin allait bon train avec une Eugénie slalomant à la vitesse de l'éclair avec un landau apporté par le père-noêl chez Sitter.

Journée bien agréable mais un brin fatiguante, comment font les familles nombreuses qui n'ont pas la chance d'avoir un peu d'espace ?

Pourquoi faut-il toujours que les jeux soient installés au milieu du tapis du salon,

Est-ce bien normal de retrouver Victor et Henri pieds nus sur la pelouse gelée ?

Pourquoi les chaussures ne vont -elles jamais par paire ?


Partager cet article
Repost0
26 décembre 2008 5 26 /12 /décembre /2008 07:15







Non Eugénie n’a pas oublié Maky, oui elle était contente de coucher ses bébés dans un petit lit bien douillet, sans aucun doute elle est faite pour les robes de princesse, yeeeeeeeeeessssssssss Mab sait encore faire des échasses, non le chapon n’a pas été mangé, trop de merveilles dégustées pendant le déballage des cadeaux, remplacé par une tarte aux épinards, les enfants ont adoré,  ainsi que le foie gras et le saumon, oui Fille Unique a retrouvé sa place gardée au chaud au milieu des siens.

Non vous ne rêvez pas, je suis aux anges. Et en attendant le réveil de la troupe, fidèle au post(e) je vous livre en vrac les mille petits riens qui mis bout à bout font les bonheurs de la vie.

A mid, les estomacs au repas nous ferons un sort au chapon, suivi de la charlotte au chocolat, une bonne sieste après serait bienvenue.

Partager cet article
Repost0