Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : le blog attentiontravaux.suite
  • : Famille, lectures, humeur du jour.
  • Contact

  • bricol-girl

visiteurs

Archives

Articles Récents

2 août 2008 6 02 /08 /août /2008 07:45

                                                                                         Ma prochaine lecture.

Celui où les enfants, grands et petits sont sur la route et pas tout seul ! Celui où je ne veux pas entendre qu’au péage de…il ya 3 heures d’attente, celui où même en fond sonore je ne veux pas la radio, celle qui distille les accidents, les bouchons, les orages avec  délectation.

 Le jour le plus long pour 4 enfants dans une voiture, pour les parents qui doivent gérer la route et donner des distractions. Mais si tout va bien le jour le plus long verra ce soir tout ce petit monde s’ébattre dans le jardin, se dégourdir les jambes, Henri ira voir ses salades, un repas froid pour les enfants, surtout ne pas leur casser les pieds après 12 heures ou plus en voiture.

Le jour le plus long mais aussi le premier jour depuis 6 ans où les Normands seront au complet à la maison, une photo immortalisera cet instant.

Le jour le plus long après une courte nuit, figurez-vous qu’à 20h30 je n’étais pas au lit mais au restaurant, très sympatique établissement tenu par les enfants de Cerisette, cuisine traditionnelle, goûteuse, chaude ambiance dans une belle salle bien décorée, pas de portion minimaliste ni d’éclairage genre salle d’op. Nemours avait besoin de ce type de restaurant. Comme au bon vieux temps Maky a retrouvé un copain pour évoquer les heurs et malheurs des semi-remorques, les automatismes sont toujours là, j’ai bien cru qu’il allait nous vendre un train d’essieux…Cerisette et son mari ouvraient de grands  yeux tout ça étant du chinois pour eux. Un conseil si un jour vous avez Maky à votre table ne jamais lui laisser la parole plus de 2 mn !!! Après ce laps de temps il devient ingérable !

Allez vivement ce soir et bonne route à ceux qui partent.


Partager cet article
Repost0
1 août 2008 5 01 /08 /août /2008 06:04

                                                                                       Lecture du moment.

J’ignore si cela était au programme dans toutes les écoles mais dans celle d’Henri, recyclage, gestion des déchets, sermon et morale destinés à sauver la planète, chansons et visite de déchetterie furent à l’ordre du jour durant toute l’année scolaire. Un gros travail sans doute pour les enseignants, et de jolis moments pour les parents en écoutant les chansons.

Henri parle plus vite que son ombre, adore chanter, ne se fait jamais prier pour pousser la chansonnette, une, notamment nous a donné du fil à retordre quand la bouteille d’eau en plastique, ramassée par les « ripeur » se transforme en une jolie petite clé. Ripeur! tu es sûr mon chéri ? oui la maitresse l’a dit, entre fou rire mal dissimulé et incompréhension j’ai fini par consulter Mister Goo** et appris ainsi que ripeur avait remplacé éboueur.

Il ne s’est pas fait prier non plus pour nous raconter son voyage scolaire à Alençon : Formidable le trajet en car, délicieux les sandwichs, magnifiques les pelleteuses étalant les déchets. Cet enfant est toujours content, de plus il s’occupe maintenant de la poubelle de la cuisine, non sans avoir vérifié si j’ai bien « tout fait » par contre les papiers de bonbons semés un peu partout ne le gène absolument pas !

Bon j’ai appris « ripeur » avec le N°3, quelles seront mes acquisitions linguistiques avec les 1 et 2 ?


Partager cet article
Repost0
31 juillet 2008 4 31 /07 /juillet /2008 06:35

                                                                                Ames sensibles s'abstenir.

Si j’avais quelques pouvoirs, magiques, je fermerais les villes pendant l’été et d’un coup de baguette magique transporterait les enfants des villes à la campagne, loin de la pollution, loin de la violence, loin des publicités  agressives qui se prennent pour des tableaux de maîtres.

Mais un doute m’envahit soudain, ne faudrait-il pas que les enfants des champs remplacent ceux des villes, quand je vois comme Eugénie qui vit dans la grande verte toute l’année apprécie la rue, les voitures, le bruit, faire les magasins et apostropher tout bipède passant à sa portée je me dis que vouloir faire le bonheur des uns n’est pas forcément une bonne idée.

Par contre si j’avais quelques pouvoirs, super magiques,  je tenterais par tous les moyens d’éviter les drames familliaux qui fleurissent en ce moment, le monde est fou, l’homme devient incontrôlable et souhaitons que les petits hommes verts ne voient pas tout ça de la haut,l’humanité en prendrait un coup.

Pour en finir avec la barbarie et la c***erie humaine le livre présenté est à éviter absolument à moins que vous ne soyez passionnés par la manière d’abattre les bœufs en Australie, de quoi virer végétarien ausssitôt.


Partager cet article
Repost0
30 juillet 2008 3 30 /07 /juillet /2008 07:22

                                                                                                  Maison natale.

Hier c’était la journée « pèlerinage à Olonzac » pour Fille-Unique

3 garçons et une fille mettant leurs pieds dans les traces de leurs arrières-arrières grands-parents, de Pomponette et de leur grand-mère. Mais je n’étais pas là pour leur montrer le  charron-forgeron chez qui je contemplais le fer rougir jusqu’à devenir blanc. Je n’étais pas avec eux pour leur chuchoter que dans ce « tabac-journaux » nous tendions une ficelle pour faire trébucher les clients, je n’étais pas avec eux pour leur offrir une grenadine à la terrasse d’un café de la promenade ombragée par les platanes. Qui aura énuméré : là c’était le pâtissier, ici, le coiffeur de bon papa, en face « Evariste moun chéri !!! » réfugié espagnol qui tenait l’épicerie « moderne », plus loins le cinéma où nous avions des places réservées tout l’été.

Bien sûr, Monique, amie d’enfance de Pomponette aura été un guide parfait, mais avec un accent à couper au couteau comme le sien j’ai peur que mes petits normands aient ouverts de grands yeux ébahis en l’écoutant, seule Fille Unique aura su décrypter et traduire.

Plus de détails sans doute aujourd’hui sur cette visite historique. C’est déjà bien qu’ils soient allés à la rencontre de mes souvenirs, j’avais donné les consignes concernant les photos à prendre.

Les jours de vacances pour eux se comptent maintenant sur les doigts d’une main, c’est bien trop court !!!


Partager cet article
Repost0
29 juillet 2008 2 29 /07 /juillet /2008 07:34

                                                                           J'aime beaucoup cette maison d'édition.

Il y a quelques semaines j’avais été choquée par un blogueur qui après la perte de son appareil photo-outil de travail demandait, certes en y mettant les formes, une contribution via paypal à ses visiteurs afin de le remplacer...

Quelques jours après je constate que la polémique grandit de jours en jours, commentaires acides à l’appui, pour  les blogs « offrant » des tutos, cela prend du temps et de l’énergie que de faire profiter tout le monde de ses expériences, mais partager n’est-ce pas le but premier d’internet. Faire payer les tutos ou pas ? ça me choque moins que le cas précédent.

Comme tout un chacun, nous donnons pour des causes qui nous touchent de près, cancer par exemple.

Nous étions en Algérie lors du tremblement de terre d’El Asnam, j’ai vite compris que si je voulais que mes dons profitent directement aux victimes je devais ne faire confiance qu’à moi-même, c’est ainsi que je me suis retrouvée à Orly avec un excédent de bagage énorme mais de quoi vêtir toute une classe de gamins traumatisés.

J’ai longtemps pensé que se substituer au gouvernement n’était pas une bonne chose, mais je dois bien me rendre à l’évidence, sans les « restos du cœur » combien de pauvres gens seraient dans une misère encore plus grande, sans le téléthon et son formidable retentissement la plus petite avancée dans la recherche n' en serait qu’aux balbutiements.

Alors quand j’ai lu chez Otir ce billet du 18 juillet, je ne me suis pas posée de question, elle m’est trop proche pour que j’ignore son appel, elle me semble trop seule pour ne pas être soutenue, elle me donne souvent l’occasion de réfléchir et quelque fois je me sens intelligente, et puis son humour toujours au bord des phrases est là pour embellir une difficulté quelconque avec son mr Ziti chéri. Lisez son article vous vous sentirez meilleur.

L’Otirthon est en marche jusqu’en septembre…

Relayer l'info sur vos blog est déjà une manière de participer


Partager cet article
Repost0
28 juillet 2008 1 28 /07 /juillet /2008 06:32


32 ans à le prendre dans mes mains, à l’envelopper d’affection, 32 ans à évoquer des souvenirs communs, il avait déjà perdu son chapeau mais je l’aimais quand même, le lavais tous les jours, il était un peu ma madeleine à moi, surtout l’été quand il gardait au frais tomates, olives, pommes de terre en salade avec l’accent du pays cathare.

Il  a déménagé  avec Bonne-maman en Seine et Marne, les salades n’avaient pas tout à fait le même goût de soleil, puis il est monté d’un étage, recueilli des mets moins savoureux chez moi mais toujours entouré de tendresse et voilà qu’au bout de 50 ans de bons et loyaux services un mouvement maladroit de ma part à mis fin a notre relation. C’est fini, le petit plat jaune de Bonne-maman a vécu, il me manque, un bout de mon enfance est parti en mille morceaux, et mes salades de tomates paradent bêtement dans un plat en verre…je n’ai pas encore l’envie de chercher quelque chose de plus joli, pas fait le deuil encore et j’envisage même de créer pour mon seul usage personnel une cellule psychologique afin de m’aider à franchir ce cap, oh combien douloureux.

Bon maintenant le plus dur reste à faire : un lien vers le billet où je parlais du petit plat… Parfait le lien fonctionne!  suis fière de moi, la tomate sera mangée dans un ou deux jours, la vie est belle...



Partager cet article
Repost0
27 juillet 2008 7 27 /07 /juillet /2008 07:17

                                                                      Les enfants ça laissent des traces....

Je n’ignore plus la marche à suivre quand on est agriculteur-éleveur pour recruter une compagne aimant vivre à la campagne, c’est parfois, souvent affligeant…

Je sais comment postuler à Miss América Senior si jamais j’étais tentée…

J’ai vu les yeux écarquillés par la consternation un toulousain(quadra) ayant 850 000 eus à investir dans un bien immobilier et ne rien trouver depuis 5 ans. Avec un budget pareil il désire une maison qui ne fasse pas « trop » il faut rester humble dit-il…

J’ai pris entre 2 endormissements intempestifs du plaisir à regarder 2 détectives-jardinières anglaises.

J’ai beaucoup dormi et sans culpabilité aucune car il pleuvait, ce qui n’est pas tout à fait vrai, il avait plu serait plus proche de la vérité.

Somnolence interrompue par un coup de fil de Fille Unique,  arrivée sans encombre auprès des scouts, une nuit prévue sous la tente et ce matin en route pour leur lieu de vacances, 6 grands jours, pas encore cette année qu’ils frôleront l’over-dose.

Et moi, et moi, et moi je vais m’octroyer encore cette journée de repos, faire le marché, attendre Barnaby ce soir et soigner un rhume qui démarre fort . Et nettoyer la table basse peut-être!


Partager cet article
Repost0
26 juillet 2008 6 26 /07 /juillet /2008 06:32


Ils sont arrivés vers 19 heures, le cœur d’Henri a explosé de joie, tout le monde a fait trempette, qui pour montrer à "papamaman" comme il nage bien, qui pour faire la folle dans sa bouée …Le soleil était absent depuis un bon moment déjà mais la température lourde, le temps trop incertain pour dîner dehors sereinement et j’avoue que 15 jours d’Eugénie dans les jambes c’est suffisant pour que je sois réduite à économiser mes pas de grand-mère.

Ils vont partir tôt pour Antignac où les attendent 2 scouts impatients de partager avec eux le spectacle de fin de camps, aucune nouvelle pendant 15 jours c’est long pour des parents, heureusement qu’Arthur dans une lettre laconique nous a dit que tout allait bien.

Et maintenant que vais-je faire, comme disait la chanson de Bécaud, pas de crainte de m’ennuyer, un grand vent de ménage devrait  me prendre une bonne journée, un grand besoin de solitude et silence devrait être satisfait dès cet après-midi (Maky devant le tour et moi somnolante sur le canapé), un coup de propre dans le potager sera nécessaire, au fait les tomates prennent une belle couleur ! Et si le temps ne vire  pas à la pluie un peu d’aqua-gym dans ma bassine pour garder le bénéfice des 2 kilos perdus ce serait bien. 

Et juste pour la route, la dernière d'Henri: Dans la piscine avec sa soeur et Maky assis , la tête hors de l'eau: T'as fesses Maky?

Ben oui certains ont pieds, d'autres  ont fesses, logique imparable!



Partager cet article
Repost0
25 juillet 2008 5 25 /07 /juillet /2008 07:58


Ce soir Fille Unique sera là, elle prendra le relai auprès de ses 2 enfants. J’appréhendais un peu ces 15 jours mais finalement grâce au beau temps et au bénévolat des uns et des autres je finis cette quinzaine sur les rotules mais contente d’avoir profité d’un petit Henri adorable, serviable, à l’écoute des autres, affectueux avec tout le monde, patient au-delà des limites avec sa petite sœur, drôle, gai, bon appétit et bon sommeil, ses frères ne lui manquent pas du tout mais il a prévu de leur acheter un malabar à chacun. Henri le chéri de ces dames !!!

 Heureuse d’avoir crée des liens et des habitudes avec Eugénie, ravie de constater que la maison est pour elle comme pour ses frères un lieu de jeux et de découvertes, contente de voir que la piscine ne lui procure aucune crainte, elle y tiendra bien sa place avec les garçons.

Ce soir  m’apportera Fille Unique reposée j'espère, pour une petite soirée, demain matin, cap sur le Cantal pour récupérer les 2 scouts .

Quant à moi, promis, juré, craché, pendant une semaine je ne vous parlerai plus d’eux !


Partager cet article
Repost0
24 juillet 2008 4 24 /07 /juillet /2008 07:24


Stplé !!! Une partie une seule, stplé Mab !!!

Bon d’accord mais tu risques de le regretter, mais d’abord il faut bien le nettoyer, enlever les araignées qui se prennent pour Zidane, retrouver la balle et surtout écarter la demoiselle.

Et c’est là que j’ai mis la déculottée du siècle à Henri : 4 parties de baby-foot, 3 gagnées avec un score sans appel pour moi et une concédée, je suis magnanime moi.

 Règle d’or à ne jamais oublier : Avant d’être grand-mère Mab était garçon manqué et j’ai encore de beaux restes, osselets, billes, fabrication d’arc et flèches, foot, grimper aux arbres et je ne dis pas tout, une part de mystère est bien pratique en cas de chantage (que je pratique volontiers)  genre, si tu lis une page entière correctement je fais une autre partie, marché conclu !

Mais pour cause d’Eugénie casse-pieds c’est un Maky en personne, bien qu’épuisé par l’étape du jour dans les Alpes qui s’est mis aux manettes. Encore perdu Henri !  Dommage... Mais c’est la seule façon de ne pas être sollicitée à tous moments, après quelques défaites cuisantes, en principe les garçons préfèrent jouer entre eux, c’est ainsi que l’on ne me demande plus une partie de dames…Alors que Sister, abonnée aux défaites vit de douloureux moments au 1000 Bornes…



Partager cet article
Repost0